LE JOURNAL D'INFORMATION DE LA VILLE DE NÎMES

Vivre Nîmes
ACCUEILDOSSIERS > Une rentrée (presque) normale

Une rentrée (presque) normale

Désormais rompus à l’exercice des gestes barrières, les 12 600 élèves nîmois retrouveront le chemin de l’école dès le mardi 1er septembre dans l’ensemble des 83 établissements publics que compte la Ville. Bien entendu, la vigilance et la mobilisation de tous sont indispensables pour la bonne réussite de cette année scolaire.

photographie, tourisme, Nimes

À l’heure où nous écrivons ces lignes (le 21 août), le scénario de référence pour la prochaine rentrée scolaire s’inscrit dans un cadre sanitaire d’épidémie sous contrôle. La Ville applique les mesures définies par le Ministère de l’Education Nationale.

Tous les enfants retournent à l’école

Dès le 1er septembre, l’obligation scolaire s’appliquera pleinement. La présence des élèves en classe est impérative et n’est plus laissée à la libre appréciation des parents.L’enjeu majeur de cette rentrée est de favoriser leur présence en classe. Les effets du confinement, les disparités d’apprentissage qui en ont découlé et la perte du lien collectif, comme l’absence du rôle de ciment social que joue l’école a induit des difficultés éducatives. Réunir toutes les conditions pour une reprise « normale » traduit la volonté d’accompagner enfants et parents vers la réussite éducative.

Vigilance sanitaire

Le respect des gestes barrière reste une obligation : hygiène des mains, port du masque pour les adultes et les élèves de plus de 11 ans ainsi que dans les transports scolaires. Si le respect des distanciations est possible, elle est encouragée mais perd son caractère obligatoire. Le port du masque n’est pas obligatoire pour les adultes travaillant en maternelle, où l’interaction visuelle joue un rôle éducatif important et où les objets et jeux pédagogiques peuvent à nouveau être utilisés. La Ville pour sa part dote en masques ses personnels et réalise un nettoyage bi quotidien des locaux et points de contact tandis que l’aération est renforcée. 1 240 pupitres simples sont installés pour remplacer les pupitres doubles qui ne permettaient pas la distanciation sociale. Les parents d’élèves jouent un rôle essentiel et s’engagent à ne pas mettre leurs enfants à l’école en cas de fièvre (38 °C ou plus) ou en cas d’apparition de symptômes évoquant la Covid-19 chez l’élève ou dans sa famille. Les personnels de la Ville qui accompagnent vos enfants et les enseignants doivent s’appliquer les mêmes règles.

Deux scénarios possibles

Si la situation sanitaire l’exige, un plan de continuité pédagogique prévu par l’Etat aménage les capacités d’accueil à travers un enseignement mi-distanciel et mi-présentiel, en petits groupes présents en alternance.

En cas de circulation très active du virus, les écoles seraient fermées, sur décision de l’Education nationale, sur une zone géographique déterminée avec un enseignement à distance. Si de telles mesures étaient décidées, la Ville répondrait avec la même exigence et réactivité que ces derniers mois afin d’offrir le meilleur service aux jeunes nîmois et à leurs familles.

« Tous les élèves sont accueillis sur le temps scolaire »

Circulaire du Ministère de l’Éducation nationale du 10 juillet 2020

_________

12 600 élèves
fréquentent les écoles publiques nîmoises dont 4 830 en maternelle et 7 770 en élémentaire

_________

4 classes
de toutes petites sections

_________

39 M€
par an, second budget de la Ville

_________

SUITE DU DOSSIER

La rénovation des écoles s’accélère

La rénovation des écoles s’accélère

L’amélioration des bâtiments scolaires nîmois est déployée à travers plusieurs plans d’investissement, auxquels s’ajoute une enveloppe exceptionnelle de 8,1 M d’euros votée le 25 juillet.

lire la suite
Share This