LE JOURNAL D'INFORMATION DE LA VILLE DE NÎMES

Vivre Nîmes
ACCUEIL > A VENIR > Un plan pour relancer l’économie locale

Un plan pour relancer l’économie locale

La Ville investit 17,6 M€ pour soutenir le secteur local des travaux publics en lançant dès maintenant 149 chantiers sur les voiries et équipements communaux. Des travaux nécessaires et programmés qu’elle a choisi d’accélérer pour redonner du souffle aux entreprises locales.

Pour donner un coup d’accélérateur à la reprise économique, la Ville a initié cet été un plan de relance sans précédent de 17,6 millions d‘euros afin de soutenir le secteur du BTP local, et notamment les petites entreprises. Comment ? En priorisant et en démarrant au plus tôt près de 150 chantiers d’entretien et de rénovation de voiries et bâtiments municipaux initialement programmés sur un plus long terme, et en aidant les petites entreprises à accomplir les démarches administratives nécessaires pour candidater sur ces appels d’offres.

Un vaste programme de rénovation

Cette série de travaux engagés par la Ville s’ancre principalement sur trois domaines : l’amélioration des performances énergétiques dans les écoles (8,1 M€), la requalification de la voirie (5,7 M€) et l’entretien et la réhabilitation des équipements sportifs municipaux (2,8 M€). Ils s’ajoutent aux travaux actuellement en cours et déjà programmés cette année et ne remettent aucunement à plus tard les grands chantiers du mandat. Grâce à une gestion rigoureuse, aucun recours à l’emprunt n’est nécessaire pour accompagner ce budget supplémentaire. Du côté des écoles, 58 chantiers devraient ainsi commencer à l’automne, portant principalement sur la rénovation énergétique et l’amélioration du confort thermique. Trois marchés de maîtrise d’œuvre ont été lancés en juillet, correspondant à trois priorités : – le remplacement des menuiseries, élément important d’isolation thermique et phonique et plus complexe à mettre en œuvre en secteur patrimonial protégé. – la rénovation des sanitaires, avec mise aux normes handicapés, multiplication des points d’eau et suppression des sanitaires sous préau. – le ravalement et l’isolation par l’extérieur des façades. Ces trois maîtres d’œuvre doivent réaliser un diagnostic. Les marchés de travaux seront ensuite décomposés en corps d’état et en secteurs géographiques afin de multiplier le nombre d’entreprises titulaires. Côté voirie, ce sont 41 chantiers supplémentaires de rénovation programmés de chaussées et trottoirs jusqu’en 2022 sur des portions identifiées nécessitant une intervention. Elles se répartissent sur l’ensemble du territoire communal.

Équipements sportifs rénovés et étoffés

50 chantiers sont programmés dès cette rentrée sur 9 complexes sportifs, 5 stades et 4 gymnases, afin d’améliorer le confort des usagers et d’augmenter les performances de ces équipements : au-delà de travaux d’entretien, de modernisation, de peinture, de réfection de clôture ou d’étanchéité, des rénovations de terrains de tennis, de basket, de hand et de salles sont également prévues (Marcel Rouvière, Roger Audoyer, Gaston Lessut, Saint Stanislas, Raymond Pelissier, Parnasse, Costières, Pont de justice), des réhabilitations, extensions de vestiaires voire création de sanitaires comme au skate parc. De nouveaux équipements sont également programmés : terrains de boules et de cricket (Complexe Roger Audoyer) création d’un Pump track (parcours en boucle fermée, constitué de plusieurs bosses consécutives et de virages relevés) au skate parc…

Accélération des chantiers

Installation de panneaux photovoltaïques sur le Centre technique municipal de Grézan, réaménagement du Centre social André Malraux, de la boutique du Musée de la Romanité, acquisition de véhicules électriques et hybrides complètent enfin ce plan de relance pour près d’1 M d’€ supplémentaires.

149 chantiers

_________

17,6 Millions d’euros

_________

Un parcours pump track va voir le jour au skate parc.

Un accès aux marchés publics facilité

Une assistance est mise en place pour les Très Petites Entreprises, afin de les inciter à répondre aux consultations dont les seuils ont été relevés de 40 000 € à 70 000 €. Ce dispositif vise à leur permettre d’obtenir tous renseignements administratifs utiles à leurs démarches et ainsi à sécuriser leurs dossiers, dans le respect des règles des marchés publics. Pour réaliser cet accompagnement, la Ville met à disposition des entreprises un numéro dédié : 04 30 06 79 40, du lundi au vendredi de 9h à 12h. Par ailleurs, tous les marchés publics de la ville sont accessibles à l’adresse suivante : marches-securises.fr

Pascal Gourdel,

adjoint au maire délégué aux Finances, au Personnel et à l’Évaluation des politiques publiques

_________

Quelle est la philosophie de ce plan de relance ?

La priorité est de redonner du souffle dès maintenant aux entreprises, surtout aux petites entreprises locales, avec un plan d’investissement conséquent qui injecte des liquidités dans le tissu économique essentiellement du BTP tout en améliorant les services publics nîmois. Le relèvement des seuils de marchés publics depuis la crise sanitaire favorise cette opportunité. Nous nous sommes mis immédiatement au travail pour recenser les travaux qu’exigent nos équipements et que nous aurions pu étaler dans le temps mais que nous avons souhaité accélérer.

Va-t-il alourdir le budget de la Ville pour l’année en cours ?

La gestion rigoureuse qui est la nôtre nous permet de gérer au mieux cette crise sans emprunt et bien entendu sans augmentation d’impôt. Nous étions également dans une année électorale marquée habituellement par de moindres investissements. L’an dernier, nous étions à 81 millions, cette année nous serons à 86 millions.

Share This