LE JOURNAL D'INFORMATION DE LA VILLE DE NÎMES

Vivre Nîmes

ACCUEILDOSSIERS > 2020-2026 : des ambitions pour l’école

2020-2026 : des ambitions pour l’école

Quels sont les projets de la nouvelle municipalité pour les 6 ans à venir dans le domaine scolaire ? On fait le point.

Dans la continuité du précédent mandat, la Ville poursuit son haut niveau d’exigence dans son programme de réalisation d’équipements scolaires, avec les trois dimensions incontournables qu’elle a déjà expérimentées et qu’elle veut approfondir : la protection de l’environnement et la prise en compte du changement climatique, l’inclusion et la proximité. Cette dernière démarche permet, dans les quartiers ANRU plus fragiles, d’associer plus encore les familles et les acteurs de l’école à son évolution et ainsi de s’investir dans la réussite scolaire de leurs enfants.

S’adapter au changement climatique

Maintenir la fraicheur l’été et réduire les consommations énergétiques l’hiver, dans le meilleur confort des élèves : ces impératifs président désormais à tout nouveau projet de construction lancé par la Ville. Matériaux inertiques demandant peu d’énergie à leur production et pour leur transport, systèmes de ventilation naturelle (celui du Pôle Jean d’Ormesson est un exemple d’efficacité), végétalisation des toitures ou des façades, intégration dans l’environnement, orientation et utilisation des végétaux environnants pour adapter l’architecture du bâtiment aux bienfaits d’une canopée existante, énergies renouvelables… les pistes sont nombreuses pour que les projets d’école intègrent l’enjeu climatique. Avec une ouverture prévue en septembre 2023, l’école Léo Rousson brigue ainsi un impact carbone faible labellisé BEPOS et E+C-. Dans l’écoquartier futur du Mas Lombard prendra place une « école paysage» de 14 classes, en harmonie avec les critères environnementaux propres à ce quartier : économie de la ressource en eau, végétalisation… L’adaptation des cours d’école au changement climatique est également activement étudiée : des solutions adaptées à chaque cas devront être trouvées pour permettre aux enfants de se distraire à l’ombre.

Une restauration scolaire encore plus responsable

Devançant déjà les obligations légales, la Ville propose 30 % de produits bio à chaque repas servi dans ses 54 restaurants scolaires, avec également une exigence de qualité et de fraicheur, un recours aux produits labellisés et garantis sans OGM et une maximisation des circuits courts (40 % de l’assiette) grâce à un partenariat étroit avec la chambre d’agriculture du Gard. Elle va accentuer sa démarche en proposant, d’ici 2026, 50 % de produits bio servis à chaque repas. Par ailleurs, alors que les enfants sont déjà amenés à trier leurs déchets à l’issue du repas pour la valorisation de ces derniers en compost ou en recyclage, la lutte contre le gaspillage alimentaire va être accentuée par d’autres mesures à l’étude pour le réduire de moitié.

Accompagner la rénovation urbaine

Dans le sillage du projet inclusif du pôle Jean d’Ormesson, où les familles ont été associées à la conception de leur école, la reconstruction des écoles Léo Rousson et Paul Langevin, situées également en zone d’éducation prioritaire, sont programmées.

Le groupe scolaire Paul Langevin doit être recomposé en deux groupes scolaires, l’un à l’emplacement actuel de l’élémentaire, qui intégrera la maternelle vouée à être démolie, l’autre rue Bellini derrière le lycée Voltaire. Cette nouvelle école, misant sur une pédagogie alternative et de proximité, devrait accueillir les élèves à la rentrée 2025.

Du côté des Alaé

_________

Gratuit depuis le 11 mai, le service périscolaire retrouve sa tarification habituelle. Pour rappel trois forfaits ALAé sont proposés : un forfait journée (matin, midi et soir) allant de 16 à 48€ par mois, un forfait matin (matin et midi sans repas) allant de 5.5 à 16€ et un forfait après-midi (midi avec repas ou Protocole d’Accueil Individualisé avec panier repas et soir) allant de 12 à 37€. Intégrés au Pass Famille, les tarifs des ALAé sont personnalisés pour chaque foyer, ce qui permet aux résidents nîmois de disposer d’un taux de réduction calculé à partir des revenus et du nombre de personnes à charge. Ce dispositif assure un accès équitable aux services de la Ville. Si vous avez reçu votre nouvel avis d’impôt 2020 : pensez à actualiser ou créer votre Pass Famille ! Le taux de réduction Pass Famille est valable 1 an maximum. N’attendez pas, grâce à votre nouvel avis d’impôt 2020 vous pouvez dès à présent mettre à jour votre situation et bénéficier d’une tarification adaptée. Avec la démarche en ligne c’est simple et rapide. Vous renseignez les références mentionnées sur votre nouvel avis d’impôt, la Ville de Nîmes se charge de récolter vos données auprès de l’administration fiscale. Vous joignez votre justificatif de domicile de moins de 3 mois et le tour est joué !

Plus d’infos :
nimes.fr

ou Appli Nîmes, Accueil/Démarches/Le Pass Famille

photographie, tourisme, Nimes

L’école Léo Rousson sera reconstruite pour 2023. Ce bâtiment bas carbone favorisera l’inclusion des familles, sera intégré au quartier à travers un espace sportif polyvalent et proposera des cours-jardins adaptées aux besoins variés des enfants.

« Concernant les bâtiments scolaires, nous suivons deux lignes directrices pour les six ans à venir. La première consiste à optimiser notre patrimoine scolaire sur le plan énergétique, pour le confort des élèves et des enseignants.

La deuxième s’engage dans un futur positif face aux nécessités écologiques, à travers la (re)construction d’écoles comme celle de Léo Rousson, conçue avec les équipes pédagogiques et les parents d’élèves. »

Marc Taulelle,
adjoint délégué à la Construction et à la Rénovation énergétique des Bâtiments

_________

« Ma délégation témoigne de la volonté de la municipalité à accélérer l’adaptation des écoles au changement climatique, en prenant notamment en considération le confort des cours d’école.

Nous voulons également passer de 30 à 50 % de produits bio à chaque repas le plus vite possible. En tant qu’ancienne vice-présidente d’une association de parents d’élèves, je suis très concernée par ces questions sur lesquelles je travaille étroitement avec la Direction de l’éducation. »

Aurélie Prohin, conseillère municipale déléguée à la Restauration scolaire, à la Promotion du bio et à l’Adaptation aux changements climatiques des écoles.

_________

La lutte contre le gaspillage alimentaire est une priorité pour la nouvelle municipalité. Les élèves trient déjà le pain, les déchets alimentaires et les emballages à l’issue du repas, de nouvelles pistes sont étudiées pour le réduire encore davantage.

L’écoquartier du Mas Lombard sera doté d’une école « paysage » de 14 classes. Sa cour patio accueillera des arbres de haute tige et un verger. Sa structure horizontale et minérale s’intègrera harmonieusement dans un paysage naturel.

SUITE DU DOSSIER

Une rentrée (presque) normale

Une rentrée (presque) normale

Désormais rompus à l’exercice des gestes barrières, les 12 600 élèves nîmois retrouveront le chemin de l’école dès le mardi 1er septembre dans l’ensemble des 83 établissements publics que compte la Ville.

lire la suite
La rénovation des écoles s’accélère

La rénovation des écoles s’accélère

L’amélioration des bâtiments scolaires nîmois est déployée à travers plusieurs plans d’investissement, auxquels s’ajoute une enveloppe exceptionnelle de 8,1 M d’euros votée le 25 juillet.

lire la suite
Share This