LE JOURNAL D'INFORMATION DE LA VILLE DE NÎMES

Vivre Nîmes
ACCUEIL > QUARTIERS > Nîmes ouest – saint-Césaire > Le chemin du Puech du Teil

Le chemin du Puech du Teil

Le Chemin est un prolongement de la rue Puech du Teil, qui part du boulevard Jean-Jaurès et rejoint la rue Grieg à Pissevin. Il tire son nom d’un arbre : le tilleul.

Le Puech du Teil est la première des sept collines de Nîmes, cernant la ville à l’ouest à une hauteur de 98 mètres.
Par sa position avancée, il a joué un rôle dans la défense de la ville, bien que les Romains l’aient laissé en dehors de leur enceinte. Au 14e siècle, il était un point de surveillance, tout comme l’était la Tour Magne.

Lieu de culte

Pendant longtemps, les Nîmois ont voué un culte à la source du Puech du Teil, qui était appelée l’Autel. L’eau de cette fontaine aurait été porteuse de vertus thérapeutiques exceptionnelles, au point que les gardes champêtres, en période de sécheresse, charriaient de l’eau, même non potable, pour la revendre. Restauré entre 1994 et 1997, ce site remarquable présente une vingtaine de marches descendant sous une grotte naturelle, jusqu’à l’eau. On peut accéder à cette source en se rendant tout au bout du chemin mais également par un sentier étroit et caillouteux entre deux murets.

Dispositif « Participation Citoyenne »

Depuis 11 ans, pour répondre à la recrudescence des cambriolages, le quartier Puech du Teil expérimente le concept de Participation citoyenne. Le dispositif veut associer la population à la sécurité de son quartier.
Les habitants volontaires sont en lien direct avec les polices municipale et nationale et ils peuvent transmettre des informations permettant de lutter contre la délinquance. Les polices dispensent régulièrement des formations à ces référents de quartier pour prévenir les cambriolages en adoptant les bons réflexes.
Le comité de quartier du Puech du Teil est le plus ancien membre du dispositif et en dix ans, les cambriolages ont diminué de 46 %. Le quartier est divisé en sept zones géographiques, avec un référent attitré. Ce dispositif est une réussite car il a aussi créé du lien social entre les habitants.
Source : Les Rues de Nîmes d’Aimat Serre

La source du Puech du Teil.

JEAN-DANIEL DEPOUDENT – RUE PABLO CASALS

Retraité de 72 ans, il est le président du comité de quartier Puech du Teil depuis 2 ans. Ce comité de quartier historique de la ville milite au quotidien pour faire du Puech du Teil un poumon vert essentiel de la ville.

DELPHINE CUISINIER – CHEMIN DU TÉLÉGRAPHE

Professeure en Génie Civil à l’IUT de Nîmes depuis 10 ans, elle a travaillé avec ses élèves sur un projet d’aménagement de la voirie au Puech du Teil. Elle apprécie le côté boisé et la proximité avec le centre-ville, ainsi que la mixité sociale qui règne dans le quartier.

DANIEL GUGLIELMINO – RUE DES COSTIÈRES

Cet ancien ingénieur en télécommunication de 75 ans s’est installé à Nîmes il y a 14 ans. Après avoir vécu une partie de sa vie en Afrique, il décide d’emménager dans le sud de la France. Féru d’Histoire, il a trouvé à Nîmes un patrimoine exceptionnel. Au fond de son jardin, on trouve une petite porte en bois, point d’accès privilégié à la source et à l’extrémité du chemin du Puech du Teil.

Share This