LE JOURNAL D'INFORMATION DE LA VILLE DE NÎMES

Vivre Nîmes
ACCUEILDOSSIERS > Une reprise sous surveillance

Une reprise sous surveillance

Pour accompagner le déconfinement progressif de la vie nîmoise, la Ville a pris des mesures exceptionnelles pour répondre au mieux aux enjeux sanitaires et aider chacun à reprendre le chemin d’une vie (presque) normale.

photographie, tourisme, Nimes

Depuis fin avril, la Ville a dû organiser le déconfinement annoncé de la population avec la réouverture des écoles et des commerces, la reprise des chantiers, le retour dans les locaux municipaux des agents administratifs et du public jusqu’ici strictement confinés, la réouverture des parcs, jardins et des cimetières. Une organisation particulière afin de respecter les gestes barrières a été mise en place : gels hydroalcooliques, barrières en Plexiglas aux guichets, développement des e-démarches, jusqu’au conseil municipal, réuni le 30 mai dernier, lui-même astreint à une présence limitée des élus réduite au quorum d’un tiers.

Relancer le moteur de l’économie locale

Ce conseil a permis d’acter de nombreuses décisions d’aide en faveur des acteurs économiques locaux : exonération de 6 mois pour occupation du domaine public (terrasses commerciales, marchés), suspension de 65 loyers associatifs et commerciaux, exonération de 50 % des redevances d’installation de chantier, suspension pour 6 mois des redevances, prolongement des 2 850 abonnements de stationnement sur voirie de trois mois, dont les abonnements des professionnels et mise en place jusqu’en septembre de la gratuité le samedi ainsi que du lundi au vendredi deux heures par jour. Près de 1 700 commerces, restaurants, bars, hôtels ont pu bénéficier d’un kit sanitaire offert par la Ville, condition sine qua non de leur réouverture : distributeur de gel, dotation de 50 masques chirurgicaux par professionnel, affiches d’information.

Par ailleurs, 1 300 professionnels de santé libéraux (chirurgiens-dentistes, infirmiers, médecins, etc…) ont reçu de la part de la Ville une dotation de 100 masques chacun.

Des masques pour la population

Du 11 au 29 mai, la Ville a organisé une distribution de grande ampleur pour que chaque Nîmois de plus de dix ans puisse disposer de deux masques en tissu réutilisables. 24 000 Nîmois de plus de 65 ans ont été livrés directement à domicile grâce à un service de La Poste. Le reste de la population a été invité à s’inscrire en ligne et à venir les chercher sur convocation dans des drives. Puis les personnes inscrites, qui ne se sont pas déplacées, ont fait l’objet d’une nouvelle campagne de distribution par courrier. Dans la situation de pénurie qui était celle du mois d’avril, la Ville a passé plusieurs commandes à différents fournisseurs, d’où une disparité constatée entre les modèles. Par ailleurs, 100 000 masques seront mis à disposition des électeurs lors du second tour des élections municipales du 28 juin. Reste un stock de réserve qui sera conservé afin de parer à toute éventualité de reprise de l’épidémie.

6,8 M€

consacrés à l’aide à la reprise .

_________

3 000

professionnels dotés de masques ou de kits sanitaires.

_________

1,3 million

de masques achetés par la Ville.

_________

354

agents ont été mobilisés pour la distribution des masques à la population.

_________

SUITE DU DOSSIER

Share This