LE JOURNAL D'INFORMATION DE LA VILLE DE NÎMES

Vivre Nîmes
ACCUEILDOSSIERS > Un bâtiment bioclimatique ouvert sur le quartier

Un bâtiment bioclimatique ouvert
sur le quartier

Innovant parce qu’il mixe les usages et veille au confort de ses occupants, le pôle éducatif et culturel, premier bâtiment municipal autonome en énergie, l’est aussi dans son approche environnementale. Visite et découverte des lieux.

photographie, tourisme, Nimes

Un matériel modulable et ergonomique fabriqué dans les Cévennes pour travailler confortablement en petits groupes.

Des espaces communs pour se rencontrer

Adossés à la colline, dans l’esprit de terrasses, les trois niveaux superposés du pôle s’intègrent au paysage de garrigue de l’avenue Monseigneur Dalverny. Tous trois sont tournés vers la plaine et le ciel à perte de vue. Au milieu, le large parvis de l’établissement constitue l’entrée principale des écoliers et des familles. Il débouche sur un hall atrium, d’où partent l’accès aux classes (en rez-de-chaussée et à l’étage) et en contrebas à la ludomédiathèque, aux salles associatives et polyvalente. Dans ce mini amphithéâtre, les marches d’escalier font office de gradins pour des cérémonies et événements futurs, tandis que bancs et fauteuils permettent de s’y attarder pour discuter. Ouvert aux familles accompagnant les enfants, il devient public l’après-midi avec l’ouverture de la ludomédiathèque. À l’étage, une salle de convivialité dédiée aux enseignants et une salle de coworking ouverte à tout le personnel éducatif du pôle (agents de la médiathèque, du périscolaire, sportifs mais aussi enseignants) vont faciliter la collaboration de tous au bénéfice des enfants. À l’entrée, le terrain multisports est ouvert aux élèves comme au grand public en dehors du fonctionnement de l’école.

Classes modulables

Fini la « classe autobus », ici tout est modulable pour favoriser le travail en petits groupes, grâce à des cloisons amovibles entre les salles séparées par des ateliers communs. Grâce à la modularité des espaces, il a été possible de dédoubler les classes CP et CE1, décision nationale survenue entre temps. Un mobilier ergonomique innovant pour les élèves avec repose-pieds, surélévation du siège pour une posture en jambes fléchies et table réhaussable, fabriqué dans les Cévennes, a été installé.

Confort et bien-être privilégiés

Le système de ventilation double flux favorise une température ambiante constante et une circulation optimum de l’air. Le rafraichissement l’été est facilité par l’encastrement dans la colline, la superposition des niveaux qui créent une épaisseur isolante, les doubles vitrages ultra-performants, les grandes casquettes qui procurent de l’ombrage, le béton éco-certifié gage d’inertie. Hiver comme été, la centrale photovoltaïque en toiture produira toute l’énergie nécessaire au bâtiment. Les faux plafonds en frêne brut créent en outre une ambiance chaleureuse. Les sanitaires sont présents en blocs collectifs filles ou garçons ou, nouveauté, en blocs individuels pour encourager les plus timides à s’y rendre. Quant à la cour d’école, lieu par excellence de jeu et d’épanouissement, son aménagement va être poursuivi conformément aux idées émises par les écoliers.

La culture et le jeu à portée

Au niveau inférieur, la ludo- médiathèque est le grand privilège de l’équipe pédagogique, qui peut bénéficier de tout l’éventail de ses services et de son personnel spécialisé, en partage avec d’autres structures (crèches, écoles des quartiers environnants, collégiens).

 

Car l’équipement culturel est ouvert au public seulement l’après-midi en temps scolaire, de 14h à 18h, pour cette raison. Le mercredi et durant les vacances, il est complètement tourné vers le grand public et privilégie les activités de lecture-plaisir, de loisir et de détente pour toutes les générations. Une ouverture le samedi est envisagée pour septembre. Pour animer son « fab lab » de 50 mètres carrés doté d’imprimantes 3 D, de matériels de fabrication de petits objets en bois, tissu…, un « fab manager » issu de l’association des Petits Débrouillards, a été recruté. Un animateur numérique également, pour accompagner les activités informatiques qui s’y déploient. De nombreux jeux de société côtoient les livres et autres documents. Pour favoriser les apprentissages, le projet culturel de l’établissement s’est mis en phase avec le projet éducatif de l’école et vise en même temps à rayonner au-delà des limites du quartier.

Labels environnementaux

Premier bâtiment municipal autosuffisant en énergie, construit à partir de matériaux fortement isolants et accumulateurs de chaleur, il répond aux critères des constructions des Bâtiments à Énergie Positive BEPOS, respecte la Charte de Construction Durable, vise la labellisation Bâtiment Durable Occitanie (protocole collaboratif régional qui permet d’optimiser les pratiques locales). Les impacts environnementaux prennent en compte l’analyse du cycle de vie des matériaux utilisés. Sélectionné par l’ADEME pour expérimenter le label de performance énergétique E4+C1 – , il est conçu pour produire l’énergie dont il a besoin (consommation électrique, VMC…) mais aussi compenser l’énergie mobilisée pour sa construction à travers la production et le transport des matériaux, ce que l’on appelle « l’énergie grise ». Un bureau d’étude missionné par l’ADEME a suivi le chantier et évalue le bâtiment durant les deux prochaines années. Le protocole mis en place pour le pôle Jean d’ Ormesson est appelé ainsi à servir de modèle pour la nouvelle réglementation thermique.

Petits jardins

Entourés de nature, les écoliers vont profiter aussi de jardins d’agrément et pédagogiques avec plantes aromatiques. Leur position idéale a été étudiée pour bénéficier d’un bon ensoleillement.

« Un bâtiment baigné de lumière à tous les niveaux : l’éclairage naturel domine l’hiver et reste possible l’été grâce aux casquettes du bâtiment qui créent de l’ombrage. La vue époustouflante est accessible en transparence à tous les étages. »

Frédéric Devaux,
architecte (Agence MDR)

_________

Une ludomédiathèque avec un fab lab.

La toiture est dotée d’une centrale photovoltaïque de 900 mètres carrés.

Un city stade devant l’établissement accessible à tous.

Une vue imprenable à tous les niveaux du bâtiment.

SUITE DU DOSSIER

Share This