LE JOURNAL D'INFORMATION DE LA VILLE DE NÎMES

Vivre Nîmes
ACCUEIL > QUARTIERS > Grézan – Chemin bas d’Avignon > L’hippodrome reprend ses courses

L’hippodrome reprend ses courses

Depuis le 23 février, la saison des courses a repris dans l’établissement nîmois géré par la Société Sportive des Courses du Gard, association composée de bénévoles passionnés de cheval et de compétitions hippiques. C’est l’occasion d’étrenner son nouveau parcours de haies, homologué depuis novembre.

Il vient de souffler ses cent dix bougies : l’hippodrome de Nîmes accueille depuis 1909 des courses dans son enceinte de 25 hectares,

dont 8 de pistes de courses en gazon, près de la route de Beaucaire. Sa particularité : chaque spécialité y est représentée : obstacle, plat, trot. Il a établi ses quartiers ici à l’initiative de la Société Sportive des Courses du Gard (SSCG), composée de bénévoles passionnés, qui organisaient déjà depuis 1901 des courses près de Vauvert. À l’époque le parking était aussi équestre que les couloirs de courses car nombreux sont ceux qui s’y rendaient… à cheval. Face au succès et compte tenu des distances, rapidement naît l’idée de créer l’hippodrome de Nîmes sur un terrain d’un des membres fondateurs, Pierre de Gourcy.
Il y a eu des périodes d’interruptions : pendant la Première Guerre mondiale, tous les chevaux sont réquisitionnés, l’hippodrome aussi où s’installent les régiments de passage. L’entraînement militaire des chevaux prime jusqu’en 1929. En 1930, la SSCG renaît et construit tribunes et infrastructures de restauration. La Deuxième Guerre mondiale brise cet élan.

Courses officielles et pistes d’entraînement

En 1971, la SSCG choisit de se rendre maître du foncier mais éprouve des difficultés à boucler son budget : la Ville se porte acquéreur et conclut avec elle un bail emphytéotique. En échange, la Ville se réserve l’utilisation des deux terrains sportifs centraux occupés actuellement par l’école des gardiens de but Nîmes Gard et l’équipe féminine Nîmes Métropole l’après-midi. 

C’est aussi sur ces terrains que s’est longtemps entraîné Nîmes Olympique. Depuis 1976, les courses y sont à nouveau organisées.Deux activités principales s’y déroulent : 12 journées de courses officielles, de février à mai et de septembre à novembre (hors périodes caniculaires), et l’entraînement de chevaux de course tous les matins. Un lieu recherché : c’est là que la star du moment, le cheval Skalleti, a débuté ses entraînements. Les courses, très réglementées exigent à chaque fois l’emploi d’une trentaine de spécialistes : maréchal-ferrant, juges, vétérinaires, commissaires… Nul besoin de prendre pari pour assister aux courses : moyennant 5 euros (c’est gratuit pour les moins de 16 ans), vous pouvez y déjeuner, assister aux 7 à 8 différentes courses et profiter des animations gratuites pour les plus jeunes (poneys, structures gonflables…).

Pour en savoir plus
Prochaines courses : 15 et 28 mars à 13h, 25 avril et 03 mai à 13h30.
www.hippodrome-nimes.fr
04 66 26 55 87 (le matin)

Le saviez-vous ? Chaque année il se pratique 40 000 contrôles anti- dopages sur les chevaux de course en France.

_________

BONUS

L’hippodrome de Nîmes

Share This