LE JOURNAL D'INFORMATION DE LA VILLE DE NÎMES

Vivre Nîmes
ACCUEIL > À L’AFFICHE > Le Mois du Doc s’installe à Nîmes

Le Mois du Doc
s’installe à Nîmes

Rendez-vous incontournable, en France et partout dans le monde, le mois du film documentaire fête cette année ses 20 ans et le festival a su se faire une place de marque à Nîmes depuis 1999. En novembre, plusieurs lieux culturels nîmois accueillent des projections, des rencontres, des expositions comme la Bibliothèque du Carré d’Art, l’École des Beaux-Arts, le Théâtre Le Périscope et le cinéma Le Sémaphore.

La thématique à Nîmes a été fixée par la Bibliothèque du Carré d’Art, l’établissement coordonne l’événement localement et renouvelle sa fidélité au Mois du Doc qui aborde cette année la question très actuelle du Portait / Autoportrait. Entre autofiction et regard sur l’autre, entre archive de sa propre existence et mise en scène, les cinéastes se racontent à travers autrui et se nourrissent de leurs rencontres.

Alain Cavalier, au cœur de la rencontre

Alain Cavalier est un cinéaste atypique, qui a décidé de s’éloigner du monde traditionnel du cinéma après avoir tourné avec Alain Delon, Romy Schneider ou encore Jean-Louis Trintignant. Le déclic vient en 1996 avec son film La Rencontre, entièrement tourné avec une petite caméra numérique. Depuis Alain fait «cavalier seul», et ne se promène plus sans sa caméra de poche. Toujours prêt à capturer un instant, ses films sont tel un journal intime où la simplicité est de mise. Et s’il y a bien une rencontre qui viendra rythmer ce Mois du Doc c’est celle d’Alain Cavalier et Vincent Dieutre. Rien ne présageait que les deux hommes deviendraient amis, 25 ans séparent les deux cinéastes et pourtant ils se découvrent une vision du monde et une conception du cinéma communes. C’est donc « main dans la main » qu’ils viendront présenter leurs films. Vincent Dieutre présentera un portrait d’Alain Cavalier : Frère Alain, Exercice d’admiration 5 est un film sur le légendaire réalisateur, un homme qui l’a inspiré. Ce n’est pas juste un portrait mais bien une rencontre.
• Projection de « Frère Alain, Exercice d’admiration » – jeudi 21 novembre à 19h à Carré d’Art
• Projection de « La Rencontre » – vendredi 22 novembre à 18h30 à Carré d’Art / Séance suivie d’une rencontre entre Vincent Dieutre et Alain Cavalier.

Rodolphe Burger et Patrick Mario Bernard

Autre rencontre des plus explosives, celle du musicien Rodolphe Burger et du cinéaste Patrick Mario Bernard. Le film Good a donné naissance à une véritable amitié, un film poétique, pudique et bienveillant qui illustre le quotidien de l’artiste en studio ou chez lui, le tout, à travers l’œil du réalisateur.

La projection sera suivie d’une performance-concert des deux protagonistes, car souvent la musique parle mieux que les mots.
• Projection de « Good » – vendredi 15 novembre à 18h30 à Carré d’Art / Séance suivie d’une performance-concert

S’ouvrir aux autres

Cette année, la bibliothèque du Carré d’Art renouvelle son partenariat avec le CHU de Nîmes par la conduite d’un atelier cinématographique, porté par les deux institutions. La Bibliothèque de Serre Cavalier, accolée au Centre de gérontologie, va accueillir un « atelier film » mené par Estelle Brun, artiste-vidéaste, diplômée de l’École Supérieure des Beaux-arts de Nîmes. L’idée est de réaliser une série de portraits des résidents « à l a manière d’Alain Cavalier » dans lesquels ils racontent une histoire personnelle, un souvenir, une passion, leur métier… Ils seront filmés là où ils le souhaitent.
• Projection des films réalisés durant l’atelier – lundi 4 novembre à 18h au CHU Serre Cavalier

Les élèves de la classe cinéma-audiovisuel du lycée Philippe Lamour vont eux aussi se prêter au jeu de la thématique Portrait-Autoportrait. En partenariat avec l’association Anima, ils vont participer à une série d’ateliers et devront présenter leurs travaux au public.
• Projection mardi 12 novembre à 10h dans l’Amphithéâtre du
Lycée Philippe Lamour ouvert au public

Plus d’infos et programme complet sur
nimes.fr, le moisdudoc.com
ou sur bibliotheque.nimes.fr

« Il est important d’amener les gens ailleurs, de leur donner la possibilité de voir autre chose. S’éloigner des propositions du paysage cinématographique actuel. »

Dominique Rousselet,
chargée du cinéma documentaire à la Bibliothèque de Carré d’Art.

_________

Alain Cavalier.

Alexandre Moreigne__NIMES

Alexandre Moreigne

Responsable Action culturelle, mission éducative et communication des Bibliothèques de Nîmes

_________

Comment intéresser le public aux films documentaires ?

Il s’agit bien sûr d’une démarche qui prend du temps. A notre niveau, nous nous fixons pour objectif de montrer les films en les accompagnant : par des rencontres, des échanges, mais aussi des sélections documentaires et des chroniques des bibliothécaires. Cette médiation apporte une plus-value à la simple projection, ce qui est au cœur de notre métier. De plus, nous présentons des films documentaires auprès des publics dits éloignés ou empêchés : groupes d’insertion, personnes âgées, patients, détenus, etc. Au fond, le cinéma documentaire ne connaît pas de frontière…

Pourquoi la Bibliothèque de Carré d’Art est toujours aussi fidèle au Mois du doc ?

Tout d’abord, c’est une manifestation qui met en avant un fonds important au sein de nos collections, mais encore trop méconnu et qu’on souhaite faire découvrir à un plus large public. Ensuite, nous avons les compétences en interne pour repérer les films, les invités et les sujets. Nous bénéficions aussi d’un tissu de partenaires enthousiastes, sans qui rien ne serait possible. Il y a un véritable engouement de ces lieux et structures pour le Mois du Doc, ce qui crée une vraie dynamique.

Share This