LE JOURNAL D'INFORMATION DE LA VILLE DE NÎMES

Vivre Nîmes

ACCUEIL > A VENIR > En droit d’être en vert

En droit d’être en vert

Pour accompagner et encourager les habitants qui souhaitent végétaliser leur pas de porte et participer ainsi à l’embellissement du cadre de vie, la Ville lance le permis de végétaliser.

La Rue Robert, un lieu d’expérimentation végétale investi par les habitants.

Le besoin de nature en ville ne cesse de se développer. En témoigne la fréquentation croissante des visites botaniques à la découverte des « sauvages de ma rue» organisées chaque mois par le Muséum d’Histoire Naturelle. Lutte contre la pollution, adaptation au réchauffement climatique, création d’îlots de fraicheurs, envie de bien-être, de partage et de convivialité, de favoriser la biodiversité en ville ou souhait d’investir la décoration de l’espace public, neutre par essence, en y ajoutant des touches de couleurs et de matériaux personnalisés… Les raisons de cette tendance nouvelle sont multiples et témoignent d’un rapport plus participatif et engagé des citadins à leur environnement urbain.

Engagement réciproque

Véritable accompagnement proposé par la Ville, le permis de végétaliser vous aide à éviter les écueils qui pourraient avoir raison de votre enthousiasme botanique et vous guide dans vos choix pour assurer la pérennité de votre installation et favoriser l’apparition de butineurs. Le service Biodiversité et Espaces naturels vous suggère ainsi toute une liste de plantes climato compatibles. Il vous conseille à travers la Charte de Végétalisation d’adopter des pratiques de jardinage écologique, lesquelles s’imposent en ville en phase avec l’engagement zéro produit phytosanitaire de la commune. Identifiée par les services municipaux, votre installation peut ainsi faire l’objet d’une surveillance régulière de la part des agents de la Ville. De votre côté, en signant cette charte, vous vous engagez à entretenir et arroser régulièrement vos plantes et à leur apporter tout le soin nécessaire, y compris esthétique. Si elles recueillent les déchets des passants, il vous incombera d’y remédier vous-même. Vous avez la responsabilité, dans le sens noble du terme, de votre future installation, en ce qui concerne la sécurité des passants également et la propreté de l’espace public.

 

Pourquoi un permis ?

Face au besoin de nature et au souhait de la Ville d’accompagner cette volonté, il n’est cependant pas possible de développer de manière anarchique toute plantation. Il faut en effet prendre en compte les contraintes réglementaires qui régissent l’espace commun, en particulier ne pas entraver le passage et la circulation des personnes et des véhicules, comme ceux d’urgence ou de nettoyage. Les normes d’accessibilité pour personnes à mobilité réduite préconisent une largeur d’au moins 1,40 mètre pour ne pas gêner le passage de ces dernières. Les variétés choisies ne sauraient non plus présenter aucun risque allergisant, toxique ou urticant, c’est pourquoi une liste de plantes à proscrire vous est donnée. Délivré après étude complète de votre projet, au plus tard deux mois après votre demande, ce permis vise à vous éviter des tracas auxquels vous n’auriez peut-être pas pensé. Même si la verdure adoucit les mœurs, n’oublions pas que l’entretien des végétaux est source de nombreux conflits de voisinage.

Bacs ou tours d’arbre

Les plantations en pots, bacs ou jardinières sont autorisées. Certains tours d’arbres existants peuvent aussi être végétalisés à condition de respecter leurs écosystèmes, leur système racinaire et leur écorce.

« Les Nîmois nous sollicitent de plus en plus pour jardiner sur l’espace public. Nous avons établi des conventions avec plusieurs associations : Incroyables comestibles, Paséo, Mille Couleurs, mais aussi l’Université de Nîmes, le collège Capouchiné… Pour simplifier les procédures, encadrer ces pratiques, mais aussi les encourager, nous proposons ce permis qui prend la forme d’une charte de végétalisation et d’un arrêté municipal et qui s’assimile juridiquement à un arrêté d’occupation temporaire du domaine public »

Emmanuelle Petit,
chef de service biodiversité et espaces naturels à la Ville de Nîmes.

_________

La nature en ville participe à l’amélioration du bien-être, de la qualité de l’air, au maintien des populations de pollinisateurs et à la réduction des îlots de chaleur.

Permis valable

3 ans,

renouvelable de manière expresse.

_________

1re

ville verte de France des villes de 100 à 200 000 habitants.
Classement Kermap 2019.

_________

8e

ville verte de France toutes catégories.

_________

Conseils pour ne pas se « planter » : posez-vous la bonne question

_________

La plante que vous vous apprêtez à installer va-t-elle courir sur une façade qui vous appartient ?
Une autorisation du propriétaire est requise si ce n’est pas le cas. Est-elle susceptible de causer des dégâts matériels (humidité, incrustations) ?
Vérifiez votre assurance responsabilité civile.
Les variétés que vous allez planter vont-elles supporter l’ensoleillement, l’exposition au vent du site que vous avez choisi ?

En pratique

_________

Téléchargez le formulaire sur le site de la Ville de Nîmes sur lequel vous préciserez votre projet (lieu, croquis, nature de l’installation de végétalisation, etc.), signez la Charte de Végétalisation de la Ville de Nîmes et fournissez une attestation d’assurance responsabilité civile.

Share This