LE JOURNAL D'INFORMATION DE LA VILLE DE NÎMES

Vivre Nîmes

ACCUEILDOSSIERS > En cas de crise

En cas de crise

La Ville a conçu un poste de commandement sur mesure pour gérer et coordonner au mieux les événements catastrophiques et les crises. Évolutif, il est appelé à s’adapter et à gagner en efficacité grâce à une meilleure prise en compte en temps réel des interventions des acteurs et usagers dans le projet « smart city ».

photographie, tourisme, Nimes

LE POSTE DE COMMANDEMENT MUNICIPAL est un lieu équipé pour permettre à toute situation de crise majeure d’être traitée avec efficacité.

Situé dans le bâtiment des services techniques municipaux, il est divisé en cinq espaces bien identifiés : commandement et coordination, assistance population, logistique, sécurité prévention, communication. Équipé pour une utilisation rapide en cas d’activation, il est organisé de sorte que chaque intervenant puisse observer l’évolution sur le terrain en temps réel grâce à 11 écrans connectés et alimentés par des données diverses : cartes renseignées en temps réels, informations météorologiques, vidéos issues du centre de vidéo protection. Un centre de réception des appels à proximité permet d’augmenter la capacité de réception des appels de la collectivité avec six opérateurs dédiés à cette mission. En cas d’activation, des représentants de toutes les directions opérationnelles de la ville rejoignent le poste de commandement afin de permettre une centralisation de l’ensemble des données, une analyse de l’événement et permettre l’engagement des mesures d’alerte et de sauvegarde nécessaires. Un groupe électrogène est disponible en cas de besoin et un téléphone satellitaire complète les installations mobiles, filaires et radio. L’évolution du dispositif pour un pilotage centralisé amélioré synchronisant toutes les sources d’information, y compris celles transmises par les usagers, est actuellement à l’étude.

 

En temps réel

Le site internet de la Ville diffuse les messages et informations afin de permettre à la population de suivre l’évolution de la situation, du stade de vigilance à la fin de l’alerte. En niveau 1 et 2 (situation normale à petit événement à surveiller), c’est le service Prévention des risques qui relaie les messages standards de surveillance. Dès l’enclenchement du niveau 3 (danger potentiel), un agent du service communication est réquisitionné en cellule de crise et diffuse toute information nécessaire sur le site internet et les réseaux sociaux. La population peut rester informée en temps réel sur le site de France Bleu Gard Lozère (l’État a missionné Radio France en ce sens). En cas de catastrophe imminente, l’alerte est déclenchée : les 9 sirènes réparties sur la ville s’activent. Distinct de l’essai habituel du 1er mercredi de chaque mois, trois signaux d’alerte d’une minute et 41 secondes se succèdent entrecoupés de deux pauses de 5 secondes : si vous l’entendez, restez sur vos gardes, mettez-vous en sécurité. La fin de l’alerte est signifiée par signal sonore continu de 30 secondes.

Vous pouvez être alerté par message vocal ou SMS en cas de risque imminent sur Nîmes et plus précisément dans votre quartier. Pour cela, vous devez vous inscrire préalablement sur nimes.fr, rubrique Prévention des risques, Alerte des populations

« Nous travaillons en étroite collaboration depuis plusieurs années au projet de Poste de commandement municipal, que nous avons testé à la suite d’un épisode de neige.

La Ville est montée en expertise ces dernières années sur la gestion des risques, et nous y avons participé en formant cadres et élus. On rencontre une écoute, une réponse systématique et un soutien logistique opérationnel. Le poste de commandement est un outil qui réunit technicité et dispositifs technologiques performants et qui mobilise toutes les ressources locales utiles. C’est l’un des mieux équipés du sud de la France. »

Olivier Tudela,
chef du centre de secours de Nîmes (SDIS).

_________

« En 1988 nous avions été inondés avec 45 cm d’eau au rez-de-chaussée. J’ai découvert Nim’alabri en allant chercher mon pain et en passant devant le local de l’agence Mayane. J’ai eu recours au dispositif :

nous avons installé des batardeaux, des clapets anti retour sur les canalisations. J’ai été accompagné par des professionnels très compétents, disponibles et je suis très satisfait du remboursement obtenu, 80 % de la somme prévue. »

Frédéric Barral, habitant du quartier Jean Jaurès.

_________

EN PRATIQUE

_________

Nîmalabri : inondation@nimalabri.fr, 04 11 93 25 74, local Mayane : 38, bd Gambetta
Georisques.gouv
Vigicrues.fr
Service Prévention des Risques : 04 66 70 37 02
En cas de crise, suivez les médias officiels : écoutez France Bleu Gard Lozere, connectez-vous sur nimes.fr, l’appli Nîmes et le compte Facebook Ville de Nîmes.

ESPADA est le système communal de prévision et suivi des crues des cadereaux de la Ville. Intégrant notamment des mesures issues de capteurs de hauteur d’eau et cumul de pluie et des estimations de précipitations par radar, il s’appuie sur un modèle prenant en compte les spécificités hydrogéologiques locales visant à anticiper les crues éclairs sur le territoire. Une version modernisée du dispositif est en cours de finalisation.

DES EXERCICES À DATE TENUE SECRÈTE sont régulièrement organisés afin de tester et améliorer l’efficacité de la coordination des secours.

UNE BRIGADE MUNICIPALE DE SURVEILLANCE est déployée en période de sécheresse les week-ends dans les espaces naturels.

SUITE DU DOSSIER

Share This