LE JOURNAL D'INFORMATION DE LA VILLE DE NÎMES

Vivre Nîmes
ACCUEILDOSSIERS > COUP DE JEUNE POUR LE centre-ville

COUP DE JEUNE POUR LE
centre-ville

18e grande ville de France, Nîmes tend à connaître, comme dans le reste de l’Hexagone, une certaine désaffection commerciale, due aux nouveaux modes de consommation et au niveau parfois inadapté des loyers commerciaux. Si la redynamisation économique des centres-villes est devenue une cause nationale, la Commune s’est emparée du dossier dès les premiers symptômes, avec pour mission d’enrayer ce phénomène général. Différentes mesures ont été mises en œuvre pour stimuler le tissu commercial et l’installation de nouvelles enseignes.

photographie, tourisme, Nimes

Le cœur de ville entièrement piétonnier compte plus de 5 hectares et près de 6 km de linéaires commerciaux. Ouvert sur 11,5 hectares de places et de jardins urbains réaménagés, la cité augustéenne arbore aujourd’hui un centre-ville contemporain, paysagé et scénarisé, avec plusieurs entrées faciles d’accès. Afin de valoriser son patrimoine, des aménagements structurants ont été pensés, lui permettant de développer le tourisme. En effet, les centres-villes sont perçus aujourd’hui comme les vitrines du territoire, apportant un rayonnement culturel, touristique et commercial de grande ampleur. Nîmes ne fait pas exception à la règle. Avec son Musée de la Romanité, le réaménagement de grands axes comme l’avenue Feuchères ou encore les Allées Jaurès, elle favorise la venue de consommateurs à proximité du centre. La fonction évolutive de son centre-ville piétonnisé passe également par la mise en place de mobilités douces qui a pour corollaire la suppression du stationnement anarchique.

Favoriser l’attraction du centre-ville

Mesures de stationnement, animations commerciales, mise en place d’un observatoire du commerce, actions de communication, actions de terrains, accompagnement au développement commercial, le plan d’action mis en place porte ses fruits.

En l’espace de cinq ans, le taux de vacance en centre-ville de Nîmes est passé de près de 14 % à moins de 10 %. Aujourd’hui, elle se distingue donc de la moyenne nationale dont le taux de vacance augmente d’1 point par an depuis 2012. Attentive à la vitalité de son centre-ville, la cité des Antonin met en place des actions au quotidien qui apportent un souffle nouveau à son cœur de ville.

« L’Ecusson est un écrin magnifique avec un fort potentiel. »

Sylvain Pardessus,
chargé de mission à la redynamisation du centre-ville.

_________

1,25 M€

Montant global investi par la Ville pour la redynamisation du centre-ville.

_________

+ de 1 000

professionnels recensés en centre-ville.

_________

65,4%

de commerces d’équipement de la personne en centre-ville.

_________

60

nouveaux commerces en 2018.

_________

7

millions de visiteurs, potentiels consommateurs par an.

_________

10 000

places de stationnement en centre-ville (voirie et parking souterrains).

_________

SUITE DU DOSSIER

Share This