LE JOURNAL D'INFORMATION DE LA VILLE DE NÎMES

Vivre Nîmes
ACCUEIL > QUARTIERS > NÎMES CENTRE > Nouvelle fouille archéologique sur la colline Montaury

Nouvelle fouille archéologique
sur la colline Montaury

Depuis 2014, chaque été, l’archéologue Richard Pellé conduit une fouille avec des étudiants sur le rempart romain traversant la colline Montaury, en sa partie la plus occidentale.

Cette 6e campagne a permis de mieux dégager la base de la troisième tour romaine retrouvée sur le site il y a deux ans ainsi que de nombreuses tombes de périnataux et d’adultes. Depuis cinq ans, les connaissances progressent grâce à ces fouilles : commandée en – 16 av. J.-C., cette portion du rempart n’aurait été achevée que vers 25 de notre ère, comme l’attestent les monnaies trouvées sur place. Il se pourrait que l’as de Nîmes ait servi à la levée de fonds pour le construire. L’architecture élaborée de ces tours, toutes de formes différentes, témoigne de sa fonction d’apparat plutôt que défensive.

À l’origine de cette effervescence archéologique depuis une décennie, le comité de quartier Montaury (ex-Plateforme-Cadereau) nourrit de grandes ambitions pour ces belles pierres mises au jour. La Ville l’a préservé de toute construction en 2012 et a acquis plusieurs parcelles. Le Département devrait prochainement déplacer l’accès au centre de protection infantile pour dégager la tour qu’il recouvre en partie. Ces mordus du rempart multiplient les initiatives pour un projet de valorisation future accessible au public, lorsque l’ensemble des fouilles sera terminé.

« Les recettes du vide-greniers que nous organisons chaque année paient le dégagement des remblais des fouilles d’été.»

Michel Aubert et François Grillat,
président et vice-président du comité de quartier Montaury.

_________

Share This