LE JOURNAL D'INFORMATION DE LA VILLE DE NÎMES

Vivre Nîmes

ACCUEIL > A VENIR > Centre historique : une aide pour restaurer les fenêtres

Centre historique :
une aide pour
restaurer les fenêtres

En complément des précédentes campagnes de ravalement des façades en centre historique, la Ville a mis en place depuis le 1er juillet une nouvelle subvention pour la restauration ou le remplacement des fenêtres respectant le cahier des charges patrimonial et architectural.

Dans la plupart des villes dotées d’un centre historique, les fenêtres constituent souvent un patrimoine méconnu et menacé. Nîmes ne fait pas exception, l’architecture riche de son bâti constitué au fil des siècles étant soigneusement répertoriée. Elle se traduit dans la présence de menuiseries en bois massif, dans le dessin, les moulures et les ferronneries des fenêtres, issus de savoir-faire artisanaux. Si l’ensemble des campagnes de ravalement de façades initié par la Ville depuis 1986 a permis de donner une nouvelle jeunesse à la quasi-totalité du Secteur Sauvegardé (appelé aujourd’hui Site patrimonial remarquable) et à une partie de ses abords, il était nécessaire de cibler le problème particulier des fenêtres.

Bois massif, ferronneries et moulures

En effet, ces menuiseries ne peuvent, au risque d’appauvrir le paysage urbain, être changées par des armatures en PVC ou aluminium modernes, tentation qui pourrait paraître légitime pour des propriétaires soucieux du confort et de l’économie que cela pourrait représenter. C’est pourquoi la Ville les accompagne et les encourage à sauvegarder les menuiseries existantes de qualité ou à les remplacer par une restauration dans le respect de l’architecture de l’immeuble. Depuis le 1er juillet, une campagne est lancée dans le périmètre du Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur, qui permet aussi à chaque propriétaire d’ajouter de la valeur à son bien.

En pratique

En cas de restauration, les éléments d’origine seront conservés et restaurés avec une amélioration thermique et acoustique éventuelle. Le vitrage ne peut dépasser 8 mm. L’aide s’élève à 200 € le mètre carré, qui peut aller de 15 à 30 % du montant des travaux hors taxes. En cas de simple remplacement, l’aide est de 120 € le mètre carré également plafonnée avec une aide supplémentaire si mise en place d’espagnolette, de paumelle à boule ou de crémone à l’ancienne. Le vitrage ne peut excéder 10 mm.

Plus d’infos :
Contact : Service site patrimonial remarquable, 152 avenue Bompard. 04 66 70 75 63
Bientôt une e-démarche : à l’automne, l’intégralité des formalités pourra être effectuée sur nimes.fr et l’appli Nîmes

Jusqu’à 30 %

du montant des travaux HT.

_________

80 %

des immeubles de l’Écusson ont été rénovés conformément aux règles patrimoniales depuis 1986.

_________

3,6 M

d’aides versées en 34 ans par la Ville. Actuellement le budget est de 160 000 €/an.

_________

Des visites sur sites sont organisées chaque mois en présence de l’élue de la Ville déléguée au Site Patrimonial Remarquable, de l’architecte conseil de la Ville et de l’Architecte des Bâtiments de France pour contrôler les travaux et faciliter les opérations.

Espagnolette, paumelles à boule ou crémones à l’ancienne font partie du patrimoine du centre historique.

Devantures commerciales

_________

PETIT-BATEAU-NIMES 

Les devantures des commerces font partie intégrante du patrimoine architectural du centre historique et sont soumises à un cahier des charges strict. Ces règles s’adressent donc également et logiquement aussi aux propriétaires de commerces en centre-ville.
15 rue Perrier : Un exemple remarquable de restauration de devanture, qui a permis de retrouver le pied d’immeuble d’origine XIXe.

« Les menuiseries ont une place prépondérante dans la composition d’une façade, elles sont en cohérence avec l’époque et le style de l’immeuble. Dans le Département le plus doté en Sites patrimoniaux remarquables,

Nîmes, à travers son service dédié, présente la culture et la connaissance requises pour préserver le sien, tout en accompagnant les propriétaires à améliorer le confort de leur habitation. »

Denis Magnol,
Architecte des Bâtiments de France du Gard

_________

le saviez-vous ?
Le meilleur choix écologique

_________

Les propriétés isolantes du bois sont supérieures à celles du PVC. Contrairement à ce dernier, le bois est d’origine naturelle et entièrement recyclable.

Marion-Ponge_NIMES

Marion Ponge,

Adjointe au Maire déléguée au Site patrimonial remarquable.

_________

Pourquoi créer cette nouvelle aide ?

Nous subventionnons déjà les ravalements obligatoires des façades et il manquait ce coup de pouce supplémentaire pour inciter les propriétaires à aller au bout de la démarche. Ils avaient souvent peur – à tort – d’un coût exagéré et nous étions face à de nombreuses infractions concernant les fenêtres. Les ouvertures font partie intégrante du patrimoine architectural de la Ville, et si l’on veut restaurer la ville en respectant son histoire il faut être cohérent. Cette aide couvre le petit surcoût généré par cette exigence. Je rappelle que la Ville accompagne et conseille gratuitement les propriétaires dans leurs choix et leurs démarches.

Tout le centre historique est sous l’autorité de l’Architecte des Bâtiments de France, quels sont vos rapports et comment travaillez-vous avec lui ?

Nos rapports sont excellents. Nous avons mis en place une méthode de travail efficace, sous la forme d’une commission bimensuelle au cours de laquelle nous examinons les dossiers et prenons ensemble les décisions après discussion. Nous nous déplaçons ensemble sur les chantiers, parfois pour un parquet, une menuiserie. Cette concertation est au service des Nîmois car cela garantit une rapidité de traitement et cela contribue à embellir le centre historique.

Share This