LE JOURNAL D'INFORMATION DE LA VILLE DE NÎMES

Vivre Nîmes

ACCUEIL > QUARTIERS > Garrigues Ouest > CHEMIN DE L’EAU BOUILLIE

CHEMIN DE L’EAU BOUILLIE

CHEMIN DE L’EAU BOUILLIE

Passage incontournable de l’ancienne route d’Alès, le quartier de l’Eau Bouillie tire son nom d’une soupe traditionnelle occitane, l’Aigo Boulido, composée d’eau, d’ail, de laurier et d’huile d’olive épaissie d’un peu de pain. Cette préparation frugale désignait aussi une ferme située deux kilomètres plus haut, clin d’œil à cette cuisine de campagne revigorante.

Le chemin de L’eau Bouillie quitte la route d’Alès pour la rejoindre 60m plus loin,

sorte de boucle suivant le parcours sinueux du lit du Cadereau. C’est dans ce quartier que les protestants se réunissaient au temps du désert et dans bien d’autres cachettes comme la Grotte des Fées, les Carrières de Barutel ou le Creux de l’Assemblée. L’Eau Bouillie compte aussi parmi les premiers réduits de la Résistance, dès 1940, à l’initiative de René Rascalon, mieux connu sous le pseudonyme d’Alais (nom ancien
de sa commune de naissance).

Lieu de résistance…

Au début de la Seconde Guerre mondiale, René Rascalon est artisan plombier à Nîmes et vit dans ce quartier dit de l’Eau Bouillie. Son domicile devient rapidement le lieu de réunion d’un groupe de patriotes nîmois refusant la défaite de juin 1940. L’objectif du groupe est de contrer la propagande de Vichy, en particulier auprès des ouvriers dans les chantiers du bâtiment. Avec eux, il organise des sabotages et des manifestations. 

Comme ce 11 novembre 1942 où René Rascalon et ses camarades participent à un rassemblement près du monument aux morts de Nîmes, malgré l’interdiction préfectorale. Début 1943, Rascalon cache des réfractaires au Service du Travail Obligatoire chez lui, puis les emmène à Saumane : c’est le début du premier maquis des Cévennes.
En juillet 1944, René Rascalon est un des chefs de l’Aigoual-Cévennes. Revenu vivre à l’Eau Bouillie quelques années plus tard et après avoir raconté son parcours dans la Résistance dans un livre paru en 1945, il reprit son métier de plombier. Il fut fait chevalier de la Légion d’honneur et reçut la Croix de guerre. Il décède à Nîmes en 1982.

… devenu quartier fraternel.

Les habitants du quartier de l’eau bouillie ont su conserver cet esprit de camaraderie et de bienveillance. Le Comité de quartier de la Route d’Alès a 83 ans et fait partie des premiers créés à Nîmes. École, commerces, associations ou habitants, chaque membre se connaît, s’apprécie et œuvre au quotidien pour conserver cette âme de petit village.

Le résistant René Rascalon.

Nicolas Robert, chemin du bois de Mittau

Président du Comité de quartier Route d’Alès depuis deux ans, « Robert » est aussi président de l’association La boule des garrigues ouest. Il anime tout au long de l’année des évènements dans le quartier avec les autres membres du Comité (loto, vide-grenier, fête de l’amitié, fête des voisins…) et continue à travers le club de pétanque à animer la vie locale. Tous les vendredis après-midis, les licenciés du club accueillent le public, désireux de découvrir ce sport bien de chez nous, qui plaît aux plus jeunes comme aux plus âgés. « Le plus jeune licencié a 14 ans, le plus ancien près de 90, l’ambiance au sein du club est familiale et bon enfant, ce qui ne nous empêche pas d’être régulièrement qualifiés pour des championnats départementaux ».

Cathy Coste, chemin du bois de Mittau

Directrice de l’école primaire de l’Eau Bouillie depuis 2002, Cathy Coste et l’Association des parents d’élèves organisent la Fête de l’école le samedi 29 juin prochain, en lien étroit avec le Comité de quartier. « Nous sommes l’une des rares écoles de la ville à célébrer notre Fête de l’école un samedi, tous les organisateurs viennent bénévolement sur leur temps libre pour partager ce grand moment familial devenu le temps fort de la vie du quartier de l’Eau Bouillie. » Jeux de kermesse, château gonflable, spectacles et danses des 113 élèves sur le thème de la mer, puis paella et animation musicale dès 20h, les bénéfices de cette grande fête du quartier servent chaque année à financer le voyage scolaire des enfants qui aimeraient bien l’année prochaine découvrir les châteaux de la Loire.

Lydia Balian, N°127 route d’Alès

Lydia vient de reprendre le stand de fruits et légumes avec son fils Marc, situé au pied du chemin de l’Eau Bouillie. Installée quartier de la Planette puis chemin de Russan, cette commerçante joviale et dynamique apprécie l’ambiance qui règne à l’Eau Bouillie. « J’ai la chance d’avoir une clientèle fidèle qui me suit depuis 10 ans, et ce quartier va, je l’espère, accroître mon activité. » Ouvert du lundi au vendredi et le samedi matin, Au petit panier propose des fruits et légumes locaux, de saison et même des paniers à domicile. Juste à côté de l’étal, une boulangerie vient également de trouver son nouveau propriétaire, un poissonnier est présent tous les vendredis matin sans oublier le bar de Jean-Pierre, dont plus personne ne sait depuis quand il étanche les soifs de ses clients devenus amis.
Au petit panier 06 34 42 17 13.

Share This