LE JOURNAL D'INFORMATION DE LA VILLE DE NÎMES

Vivre Nîmes
ACCUEILDOSSIERS > 9 expos à croquer cet été

 9 expos
à croquer cet été

9 expos à croquer cet été

Les musées de Nîmes proposent chaque été des expositions temporaires de qualité afin d’affirmer leur vocation de destination culturelle, complémentaire de la visite des monuments romains. Avec l’ouverture du Musée de la Romanité en 2018, le développement de partenariats internationaux et locaux, notre cité est désormais repérée comme telle par le public amateur, tirant son épingle du jeu dans un paysage régional déjà bien garni.

photographie, tourisme, Nimes

Exposition Fragments de Rayyane Tabet, Carré d’Art Jean Bousquet.

Nîmes se distingue par le nombre de ses musées, tous labellisés Musées de France, et l’ampleur de ses collections. Fruits d’une passion précoce pour la connaissance et les beaux-arts, entretenue par ses sociétés savantes et ses collectionneurs érudits, ces fonds ont été constitués dès le XVIIIe siècle au sein de cabinets de curiosités puis d’institutions municipales à partir de 1895. Antiquités des précieuses réserves du Musée de la Romanité, riches collections du Muséum, classé 6e de France et véritable conservatoire de la biodiversité du siècle dernier, fonds tauromachique unique en France, enrichi par le fonds Viallat, du Musée des Cultures Taurines, histoire textile de Nîmes, au Musée du Vieux Nîmes, incunables et manuscrits des bibliothèques, œuvres du Musée des Beaux-Arts et du musée d’art contemporain, considéré comme un incontournable du sud de la France…  :  cet inépuisable substrat offre de multiples possibilités de sujets d’expositions temporaires aux conservateurs de Nîmes.

Offre attractive

Si les établissements d’envergure internationale que sont le Musée de la Romanité et Carré d’Art suscitent le déplacement d’un public extérieur, la Ville souhaite l’inciter à découvrir l’ensemble de son offre culturelle, exigeante et de qualité. « Il y a quelques années, il était difficile pour Nîmes de se démarquer dans l’offre pléthorique du sud de la France, hormis Carré d’Art qui occupe un créneau spécifique. Aujourd’hui, la ville est bien repérée, grâce à l’attractivité du musée de la Romanité et à la mise en place de partenariats (Marseille Provence, Rencontres d’Arles, musées étrangers…) qui permettent de capter les flux dans cet environnement très dynamique. Les nombreux legs que nous recevons régulièrement témoignent de cette reconnaissance,» indique Anne-Marie Rames, Directrice des Affaires culturelles de la Ville.

D’autant plus que la création architecturale est un motif de visite en soi. Objectif : contribuer à donner envie aux touristes de prolonger leur séjour à Nîmes.

Formules à la carte

Plusieurs formules tarifaires ont été créées afin de favoriser la fréquentation des musées de Nîmes. Dernier en date, le city pass en vente à l’Office de Tourisme et des Congrès à la mi-juin propose une formule d’accès couplée monuments et musées pour 2, 4 ou 7 jours. Le pass musées de Nîmes propose quant à lui un accès à tous les musées pour 17 € sur 7 jours. Les locaux peuvent quant à eux disposer d’un accès annuel illimité à tous les musées pour 40 €.

Plus d’infos sur :
www.nimes.fr et animesmonete.fr

« Les expositions temporaires s’inscrivent dans notre volonté d’animer Nîmes au travers d’une programmation culturelle et festive dense durant l’été »

Daniel Jean-Valade,
Adjoint au Maire chargé de la culture.

_________

6

musées.

_________

7

lieux d’exposition en centre-ville.

_________

78

agents d’accueil et de surveillance mobilisés chaque jour en été .

_________

Plus d’1 million

d’œuvres et d’objets culturels dans les collections de Nîmes .

_________

260 857

visiteurs accueillis dans les musées en 2018, dont 157 000 de mai à septembre.

_________

BONUS

Un aperçu des expos d’été à Nîmes

SUITE DU DOSSIER

Share This