LE JOURNAL D'INFORMATION DE LA VILLE DE NÎMES

Vivre Nîmes
ACCUEIL > À L’AFFICHE > Que les Grands Jeux Romains commencent !

Que les Grands Jeux
Romains commencent !

Du 3 au 5 mai, Nîmes redevient le temps d’un week-end la Colonia Nemausus. La Ville vous invite à découvrir les nombreuses animations conçues tout spécialement pour cet événement hors du temps.

Depuis dix ans, Nîmes rayonne sur tout le territoire à travers cette reconstitution historique unique en Europe « L’organisation des Grands Jeux Romains répond à la volonté de la municipalité de valoriser, à travers des animations, le patrimoine romain de Nîmes et d’accroître l’attractivité de ses monuments.» explique Daniel Jean-Valade, adjoint au maire délégué à la Culture. « C’est la commande que nous avions passée en 2009 à Culturespaces, en charge de la gestion des monuments de la ville, en créant des contenus culturels, des animations, des spectacles adaptés et cohérents avec la politique culturelle et patrimoniale de la ville et en lien avec les propositions des musées. Les Grands jeux Romains contribuent à cette dynamique culturelle de la cité. » « Son succès grandissant, nous avons souhaité aller encore plus loin, en créant une grande fête romaine dans toute la ville. » précise Frédéric Pastor, adjoint au maire délégué aux festivités. « Nous avons donc débloqué 60 000 € pour l’apport logistique des déambulations et des animations, plus nombreuses sur les places publiques. En clair : nous avons doublé l’enveloppe par rapport à 2018. Il faut savoir que cet évènement ouvre la saison touristique. Nous attendons 90 000 visiteurs. ». Dès le 3 mai, la Cité des Antonin vous convie à un retour dans l’Histoire, du temps où les Romains arpentaient les rues de la ville et où se déroulaient dans l’amphithéâtre des jeux à la gloire de l’empereur Hadrien. Si, cette année, la reconstitution historique dans les Arènes mettra à l’honneur les rois barbares, les animations aux quatre coins de la ville proposeront une immersion dans l’Antiquité. Toute une ville au diapason, costumée, de l’Esplanade à la Porte Auguste en passant par les places, le Musée de la Romanité et les Jardins de la Fontaine, sans oublier les commerces.

Marché antique, village d’échoppes et banquet

Transformée pour l’occasion en marché antique, l’Esplanade Charles de Gaulle accueille une vingtaine de stands dignes des grands marchés de l’époque. Textiles, bijoux anciens, pièces de monnaies, mais également cosmétiques au lait d’ânesse, vins, miel ou encore jus de raisin, seront à découvrir selon la tradition romaine. Ce village d’échoppes proposera également des ateliers, à l’instar de l’association Au fil de l’histoire qui fera participer les visiteurs à diverses pratiques, comme le cadrage de la toison, le filage et feutrage de la laine, le tissage sur métier, le tressage de cordons au doigt. Les artisans comédiens de l’association Terrafoc sauront captiver le public avec leurs gestes artisanaux et leurs narrations ludiques. Venez vous immerger dans la vie quotidienne des artisans romains à travers des ateliers de poterie et la fabrication de lampes à huile. Enarro initiera les visiteurs aux rites et à la magie mais aussi aux parfums et senteurs de l’Antiquité. Grande nouveauté de cette édition, le Banquet de Nemausus vous accueillera midi et soir autour d’un menu unique d’inspiration gallo-romaine dans un décor 100 % romain. Ces repas seront animés par un spectacle théâtral et musical « Marynn la Barde » de la compagnie Laurette de la Lune d’Ambre. Pour l’occasion, le public est invité à venir costumé.

32 000

spectateurs attendus.

_________

90 000

visiteurs attendus dans la ville.

_________

Arenes-Nimes 

Les Rois barbares

_________

Culturespaces convie cette année sur la piste des Arènes les rois barbares. Une manière de rendre hommage à un grand homme militaire romain, le général Marius, qui vainquit à Aix-en-Provence en – 102 ces indésirables combattants danois et teutons alors que ces derniers avaient infligé une défaite aux armées latines à Arausio (Orange) et détruit l’oppidum des Volques Arécomiques, nos ancêtres nîmois. D’une durée de deux heures, les trois représentations de ce spectacle les 3, 4 et 5 mai, se placent dans le respect historique du déroulement des spectacles romains, qui mettaient en scène le récit des exploits de Rome après plusieurs divertissements (combats de gladiateurs, courses de chars, distribution de pains…) et démonstrations techniques. Écrit et mis en scène par deux spécialistes de l’histoire romaine, les professeurs Éric Teyssier
et Éric Dars, sur une musique originale de Fabien Faizant.
Plus d’info sur www.arenes-nimes.com

Christophe Beth-NIMES
 « Les Grands Jeux Romains sont une reconstitution historique grandeur nature où le spectacle rivalise avec la vérité historique. »

Christophe Beth
directeur de Culturespaces

_________

Fabien-Faizant-Nimes 

Fabien Faizant,
l’homme-orchestre des Grands Jeux Romains

_________

Compositeur et créateur d’images, Fabien Faizant est l’un des initiateurs des Grands Jeux Romains sur le plan musical. Il imagine l’ambiance sonore de la reconstitution. « La musique accompagne les spectateurs dans une aventure extraordinaire et partage une épopée où la reconstitution historique devient réalité.
Ils vibrent comme les citoyens romains qui foulaient le même lieu 2 000 ans auparavant. La musique repose sur une écriture orchestrale, sur les mêmes principes que les musiques de films. Je propose une bande-son que l’on construit quasiment en temps réel. »