LE JOURNAL D'INFORMATION DE LA VILLE DE NÎMES

Vivre Nîmes

ACCUEIL > A VENIR > Pissevin : les copropriétés Wagner en sauvegarde

Pissevin : les copropriétés
Wagner en sauvegarde

Pissevin : 
les copropriétés Wagner
en sauvegarde

Le Plan de sauvegarde des copropriétés dégradées de la galerie Wagner est un volet à part intégré au projet de renouvellement urbain. Il se déroule jusqu’en 2022.

La Galerie Wagner, organisée autour de 8 copropriétés dont les rez-de-chaussée sont occupés par des locaux commerciaux, vides pour la plupart, se situe à l’entrée nord du quartier Pissevin. Construite entre 1966 et 1972, elle était l’un des espaces les plus fréquentés du quartier. Les 8 copropriétés constituaient à l’origine « l’ensemble immobilier de l’Espéro » avec quatre tours de 13 à 19 étages : la Garrigado, li Bécarut, lou Piboulo et lou Férigoulier et 4 immeubles mitoyens de deux étages, les Angloros, associant des locaux commerciaux à des logements de taille moyenne. Au fil des années, les obligations diverses des copropriétés en termes d’entretien ont été plus ou moins oubliées.

Démolition programmée des Angloros

Le défaut de paiement chronique des charges de copropriétés lié à la précarisation des habitants a entraîné la dégradation des lieux, des problèmes de sécurité et la chute de la valeur des logements. Plusieurs études ont été conduites et ont préconisé la démolition des Angloros. En effet, compte tenu de leur composition commerciale, ces ensembles ne sont pas éligibles aux aides à la rénovation et concentrent davantage de problèmes. Cette démolition, financée par le projet de renouvellement urbain, sera programmée avec celle de la dalle Debussy, coup d’envoi de la transformation du quartier vers 2022. En attendant, l’opération d’acquisition des logements et commerces a bien avancé. L’offre commerciale sera reconfigurée : 12 commerçants seront installés sur 1 700 mètres carrés d’espaces commerciaux et de services dans le secteur de la Porte des Arts et une vingtaine sur Kennedy à la place du Carrefour Market, où devrait prendre place une moyenne surface à terme.

Rénovation des grandes copropriétés

En difficulté de paiement pour certaines, les quatre grandes copropriétés constituent un habitat en meilleur état mais vieillissant, mal isolé, sans accès PMR et avec de nécessaires travaux de sécurité à mettre en œuvre. Les propriétaires occupants y sont moins nombreux que les locataires, souvent très précaires. Le plan de sauvegarde mis en place depuis 2014 et aujourd’hui opérationnel consiste à redresser financièrement ces copropriétés, à clarifier leur statut et à les accompagner administrativement. Une permanence bi-hebdomadaire est mise en place depuis le mois de février au sein du Centre Administratif Municipal de Trait d’Union pour accompagner les habitants.Des formations seront organisées pour permettre aux copropriétaires de reprendre leur habitat en main tandis que des commissions mensuelles contribuent à apurer les impayés en impliquant les syndics, à dynamiser leur action et à trouver la solvabilité nécessaire à la réalisation de travaux. L’accompagnement social individualisé permettra de mobiliser toutes les aides existantes pour la mise en œuvre de travaux de rénovation. Partenaire de cette opération, la SPL Agate rachète actuellement 40 logements pour les rénover et en assurer la revente en vue d’améliorer la situation financière. Après démolition de la dalle, une voirie de desserte sera créée, les rez-de-chaussées accueilleront des services : associations, cabinets médicaux… Le Plan de sauvegarde est un dispositif d’intervention piloté par la Ville sous l’égide du Préfet, en partenariat avec l’Agence Nationale de l’Habitat, le Département du Gard et Nîmes Métropole.

407

logements et des locaux commerciaux à rénover

_________

40

logements et des
locaux commerciaux à démolir

_________

11 M€

de subventions

_________

Laurent Burgoa,

Adjoint au Maire délégué à la rénovation urbaine,
au contrat de ville et au logement social

_________

Une action est-elle menée à l’égard des autres copropriétés fragiles du quartier Pissevin ?

L’attention est portée sur les copropriétés Soleil Levant et Lou Cigaloun dans le cadre du projet national de renouvellement urbain, pour lequel le prochain comité d’engagement se réunira le 11 juin. Leur requalification, portée par l’État et l’Établissement Foncier d’Occitanie, est à l’étude. Pour Soleil Levant, le projet serait de créer des ouvertures dans ce bâtiment compact.

Qu’en est-il des copropriétés des autres quartiers de Nîmes intégrés au projet de renouvellement urbain ?

L’objectif est de traiter toutes ces copropriétés durant les prochaines années. Au Mas de Mingue, une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat Copropriétés Dégradées sera mise en place avant l’été pour les copropriétés des Grillons. Au Chemin Bas d’Avignon, nous concentrons actuellement notre action sur le Portal et ses 52 logements. Les garages sont en cours de rachat tandis que la copropriété sera restructurée.

MARCHE DE NIMES OUEST 

Le marché déplacé
à partir du 6 mars

_________

En raison des travaux de la ligne T2 et de ceux programmés ensuite par l’ANRU, le marché de Pissevin doit quitter la place Debussy. À partir du 6 mars, il est déplacé place Goethe. Afin de maintenir une offre alimentaire sur le quartier, suite à la fermeture du Carrefour Market, la priorité sera donnée aux commerces alimentaires. À terme, le marché sera relocalisé avenue des Arts, sur une nouvelle esplanade.

animatrices Citemetrie-NIMES

Les animatrices du bureau Citémétrie, opérateur mandaté par la Ville, proposent des permanences d’information et d’accompagnement pour les habitants des copropriétés au Centre administratif municipal de Pissevin, le mardi de 14h à 17h et le vendredi de 9h à 13h.

Contact : 04 66 29 49 81,
pds.galerie.wagner@citemetrie.fr

_________

Share This