LE JOURNAL D'INFORMATION DE LA VILLE DE NÎMES

Vivre Nîmes

ACCUEILDOSSIERS > De villes en villes

De villes en villes

De villes
en villes

Petit tour d’horizon de nos villes jumelles.

photographie, tourisme, Nimes

Eurocamp 2018 réunissant toutes les villes jumelles de Francfort sur Oder.

Preston

Depuis soixante-trois ans Nîmes et Preston entretiennent une belle relation basée entre autres sur les échanges scolaires. De 2013 à 2018, l’école primaire de la Gazelle a pu réaliser des échanges avec la Primary School Saint Oswald. Les jeunes Anglais ont été accueillis à Nîmes avant de recevoir les petits Nîmois. Des stages en entreprises sont également mis en place de façon régulière, comme avec le Centre de formation des Apprentis de la CCI, le lycée Saint Vincent de Paul ou la section BTS du lycée Ernest Hemingway. Mais Preston est aussi la première ville jumelle a avoir vu naître le premier bébé jumelage.

Vérone

À l’aube de nos 60 ans de jumelage, la ville italienne a entre autres initié un partenariat entre le lycée hôtelier Voltaire et l’Institut hôtelier Angelo Berti.

Brunswick

Le jumelage avec cette ville allemande voit le jour en 1962. Depuis, de nombreux échanges scolaires mais aussi culturels ont été organisés. En 1972, un jumelage européen France Télécom naît avec les postiers de Brunswick. Un échange amical et culturel qui donne lieu à des échanges annuels. En 2017, dans le cadre des Grands Jeux Romains une délégation allemande est accueillie à Nîmes. L’occasion pour notre sœur jumelle de faire un don de 500 euros à la Fondation des Monuments Romains. Cette année, des artistes nîmois devraient participer à la Nuit de la Culture qui se déroulera le 22 juin à Brunswick.

Prague

En 2017, Nîmes célébrait ses 50 ans d’amitié avec Prague en République tchèque. Ce jumelage a été créé en hommage à Ernest Denis (1849-1921), un Nîmois, universitaire, historien du peuple tchèque qui a été un des artisans de la création de la Tchécoslovaquie après la Première Guerre mondiale, inspirant la rédaction de la constitution de ce pays.

La section tchèque du lycée Daudet, initiée en 1924, a également contribué à la mise en place de ce jumelage entre nos deux villes. Aujourd’hui, il donne lieu à des échanges scolaires entre les établissements nîmois Philippe Lamour et Jean Rostand et deux établissements praguois.

Francfort sur Oder

En collaboration avec le service Jeunesse de la Ville, huit jeunes Nîmois de 15 à 18 ans répondent chaque année, depuis vingt ans, à l’invitation de Francfort sur Oder dans le cadre d’un Eurocamp réunissant pendant deux semaines les villes jumelles de la cité allemande.

Rishon le Zion

En 1986, Nîmes signe une charte de jumelage avec la ville israélienne. Des échanges sportifs ont notamment été initiés.

Meknès

Depuis 2005, de nombreux échanges ont vu le jour avec la ville marocaine. En mars 2018, l’artiste peintre nîmois Joris Brantuas a exposé durant un mois dans le hall du Palais des Congrès de Meknès.

Cordoue

La cité andalouse est notre sœur jumelle depuis 2013. Le lycée Philippe Lamour entretient des échanges scolaires réguliers. Plus récemment des élèves du lycée Frédéric Mistral ont effectué un stage en entreprise dans le secteur de l’électricité et de la climatisation. Ils ont vécu dans les familles espagnoles pendant leur séjour. Partageant la culture taurine, le Cercle Taurin Nîmois y a effectué un séjour.

Plus d’infos : Pôle Jumelages
04 66 76 73 15 / 04 66 76 73 38.
jumelages@ville-nimes.fr

Les élèves du lycée Frédéric Mistral, ont pu s’imprégner de la culture espagnole durant leur stage à Cordoue.

Le Macadam Club Nîmois lors du marathon de Prague.

Preston Johanna Prieto avec cameron le premier bebe jumelage 

Témoignage Johanna Prieto

_________

Je suis arrivée à Preston il y a 6 ans, le 2 Février 2013, par le biais du pôle Jumelages qui m’a mise en contact avec leur homologue anglais Derek Smith. Il m’a aidé à trouver un logement ici. J’ai vécu avec une retraitée anglaise les 6 premiers mois. Elle a contribué à améliorer mon anglais et à trouver l’emploi que j’ai aujourd’hui. En échange d’un petit loyer et d’une aide au quotidien.
Les entreprises de Preston et les charity shops sont très ouverts aux étrangers qui souhaitent apprendre la langue et sont toujours heureux d’avoir des volontaires pour les aider.
Lorsque je suis arrivée à Preston j’avais pour bagage une Licence Pro Ressources Humaines. J’ai été recrutée par la société NCO Europe en tant que Customer Service Representative, sans avoir aucune expérience dans le service Client. Après un an j’ai eu la chance de pouvoir postuler et être retenue comme Coach and Mentor (Assistante Manager et Formatrice de l’équipe). Après mon congés de maternité j’ai été promue Manager. Je suis Manager depuis maintenant 3 ans d’une équipe de 16 personnes. Nous avons une deuxième équipe de 14 autres Français. Cameron mon fils est le premier bébé issu du jumelage.
Si on me demande “Que représente le jumelage?” je dirai que c’est une opportunité de pouvoir tisser des liens avec un autre pays au travers d’échanges de personnes souhaitant apprendre une langue, une culture ou même saisir une chance de pouvoir évoluer dans une société ou l’accès à l’emploi est différent.
Je suis régulièrement en contact avec Derek Smith du comité de jumelage de Preston qui me mets en relation avec des jeunes Nîmois, qui après un stage à Preston, recherchent un emploi et souhaiteraient rester vivre à Preston plus longtemps.
Par l’intermédiaire du jumelage, j’ai rencontré des personnes qui ont dédiées une partie de leur vie et de leur temps à aider les jeunes qui en ont besoin, à trouver un stage, un logement, un parcours. C’est pour cette raison que je souhaite également offrir cette chance aux Nîmois qui souhaiteraient venir travailler avec nous et s’installer a Preston.
Notre équipe grandit et nous sommes toujours à la recherche de 3 personnes pour nous rejoindre. Nous sommes prêts à former des personnes motivées même si elles sont débutantes.

« Avec l’aide du service des jumelages, nous avons pu participer aux Marathons de Prague, Vérone et Cordoue 

Ce furent des voyages très constructifs, où nous avons découvert de très belles villes. Vous rencontrez des gens, vous partagez. Ce sont également des échanges enrichissants sur le plan personnel et historique. Nous envisageons d’ailleurs de retourner à Prague l’année prochaine, cette fois-ci pour une course de 20 km organisée de nuit. »

Jean-Marie Castellvi et Georges Colombani
Président et Vice-Président du Macadam Club Nîmois

_________

« Cette expérience m’a permis de suivre la formation ETS campus en domotique proposée par mon entreprise et d’obtenir mon diplôme.

Le stage que j’ai réalisé au sein de l’entreprise de domotique et électricité KNX à Cordoue a été une opportunité d’apprendre la langue, d’être plus autonome et de découvrir un mode de vie différent du nôtre au sein de la famille qui m’a accueilli. Je suis toujours en contact avec mon patron, qui m’a proposé de revenir en stage, et avec ma famille d’accueil. »

Rédouane El Youssfi,
Élève de terminale au lycée Frédéric Mistral

_________

« Les Texans sont très accueillants, avec une grande ouverture d’esprit. Ils roulent en pick up
et portent des stetsons

Fort Worth est typique des villes américaines que l’on peut voir dans les films. La population est très cosmopolite. J’ai vraiment vécu pendant quatre mois en immersion au sein de la culture texane puisque j’étais hébergé dans une famille avec laquelle je garde des liens forts. C’était une belle expérience. »

Matthieu Ferrero,
Étudiant au lycée de la CCI

_________

Le saviez-vous ?

_________

La section tchèque du lycée Daudet : Depuis près de neuf décennies des jeunes filles tchèques intègrent les classes de seconde du lycée Daudet jusqu’à l’obtention d’un double baccalauréat tchèque et français. Les élèves tchèques profitent de leur séjour pour partager leur culture auprès de certains établissements scolaires nîmois et sont accueillies le week-end par des familles nîmoises.

SUITE DU DOSSIER

Share This