LE JOURNAL D'INFORMATION DE LA VILLE DE NÎMES

Vivre Nîmes
ACCUEIL > À L’AFFICHE > Festival Flamenco vers le renouveau

Festival Flamenco
vers le renouveau

Festival Flamenco
vers le renouveau

Pour cette 29e édition, le Festival Flamenco souffle une programmation du flamenco actuel tout droit venu de Séville et de ses provinces proches. Un cartel qui vous emmène, du 11 au 20 janvier dans un voyage entre danse, musique et chant.

Ana Morales.

A la veille de son 30e anniversaire, cette nouvelle édition offre au public nîmois treize spectacles dont neuf créations, quatre conférences, deux expositions, un film et des spectacles pour les scolaires, navigant entre Paloma, l’Odéon, le Théâtre Bernadette Lafont et le Musée de la Romanité. Une programmation orchestrée par François Noël, le directeur du théâtre, et son nouveau créateur artistique, Chema Blanco. L’Andalousie vient réchauffer le cœur des Nîmois en ce mois de janvier. Les festivités débutent une fois n’est pas coutume à Paloma avec Niño del Eche. Ce trublion du cante flamenco fait bouger les lignes par son talent extraordinaire. Les aficionados du « baile flamenco » ne pourront que tomber sous le charme d’Eva Yerbabuena, autre grande artiste, qui présente une création inédite en France, Cuentos de Azúcar, dans un dialogue avec la chanteuse japonaise Anna Sato. Un exercice de délicatesse, où la danseuse retrouve l’innocence et la spontanéité du flamenco de son enfance. Autre grande voix, Rocío Márquez dont le chant cristalin conversera avec la viole de gambe du virtuose Fahmi Alqhai.

Le Musée de la Romanité s’ouvre au flamenco

Tomás de Perrate et Alfredo Lagos investissent pour la première fois l’auditorium du Musée de la Romanité. Un concert acoustique intimiste en perspective avec en fond de scène une vue sur le jardin du musée. Un moment plein d’intensité avec la voix puissante et archaïque de Tomás de Perrate, issu d’une dynastie gitane et Alfredo Lagos à la guitare subtile et aérienne d’un orfèvre de Jerez. Spectacle grand public, le Ballet Flamenco de Andalucía distillera la poésie de Federico Garcia Lorca. Les dix danseurs et danseuses, trois chanteurs et deux guitaristes nous amènent dans l’univers personnel, artistique du poète. Puis, place à un spectacle rempli de sincérité avec la danseuse de Jerez Léonor Leal.

Une grande soirée de guitare

Le 17 janvier, une représentation quasi parfaite de la guitare flamenca actuelle, avec des styles différents, attend le public. Les festivités débutent à l’Odéon par un mano a mano catalan entre Chiculeo, figure de proue de la guitare flamenca, et Jose Luis Montón, bien connu des Nîmois, puisque c’est ici qu’en 1991, il remportait le premier concours de guitare, pierre fondatrice du festival. La soirée se poursuit au théâtre avec Dani de Morón en maître de cérémonie accompagné par deux monstres sacrés du cante Duquende et Jesus Méndes.

Un final bouillonnant

Kiki Morente, jeune talent en pleine éclosion, le plus jeune de la tribu Morente, présente son premier disque aux couleurs de Grenade. Artiste confirmé, Arcángel est l’un des rares montres sacrés du cante que le Festival n’avait pas encore accueilli. Sa voix d’une pureté rare fera sans nul doute l’unanimité. La chanteuse María Terremoto, héritière d’une grande lignée de chanteurs de Jerez, envoûtera par la puissance de sa voix le théâtre Bernadette Lafont. Enfin, en clôture du festival, Ana Morales revient à Nîmes pour deux soirs dans un spectacle de danse intime, empreint de sensibilité et de délicatesse.

Pour en savoir plus :
www.theatredenimes.com

Dani de Morón-Jesus Méndez.

María Terremoto.

MamZelle FlamenKa.

« Le flamenco d’aujourd’hui, vibrant et pluriel, a bien rendez-vous avec le festival de Nîmes »

François Noël
directeur du théâtre de Nîmes Bernadette Lafont.

_________

« Le flamenco d’aujourd’hui, vibrant et pluriel, a bien rendez-vous avec le festival de Nîmes »

François Noël
directeur du théâtre de Nîmes Bernadette Lafont.

_________

Initier le jeune public

_________

Le Festival Flamenco poursuit son engagement auprès des jeunes Nîmois avec un spectacle réservé aux classes de maternelles et des ateliers d’initiation au Flamenco. Chely « la Torito » invite les jeunes spectateurs dans Poetika, le monde imaginaire de MamZelle FlamenKa, un conte dansé pour faire découvrir aux aficionados de demain la culture flamenca. Pas moins de 18 représentations se dérouleront dans 11 écoles de la ville.

Share This