LE JOURNAL D'INFORMATION DE LA VILLE DE NÎMES

Vivre Nîmes

ACCUEIL > LA QUESTION DU MOIS > Elles règlent les comptes de la Ville

Elles règlent les comptes de la Ville

Elles règlent les comptes de la Ville

Élaborer le budget d’une ville et veiller à son exercice tout au long de l’année obéit à des règles comptables strictes. C’est ce à quoi s’attelle l’équipe budget de la direction des Finances, en liaison étroite avec le Directeur Général des Services, l’adjoint aux Finances et le Maire.

Voté chaque année en décembre, moment clé de démocratie locale,
le budget de la Ville est préparé à partir du mois de juin. Les directions municipales reçoivent une lettre de cadrage, qui les invite à déterminer précisément leurs besoins pour l’année suivante. De l’achat de consommables aux grandes opérations, en passant par les effectifs, tout est détaillé dans le respect des consignes de maîtrise des dépenses. 

Un budget, c’est la traduction chiffrée
de toute la vie de la collectivité

Catherine
directrice générale adjointe en charge des Finances

_________

En septembre, les informations sont intégrées dans le logiciel des finances, qui établit une première ébauche du budget de la collectivité. Puis chaque direction est auditionnée et les premiers arbitrages effectués, avec pour objectif l’équilibre des dépenses et des recettes. En parallèle, l’équipe budget élabore le Rapport d’Orientation Budgétaire, sur la base des éléments transmis par les services mais aussi des premiers éléments connus de la loi des Finances et de l’appréciation de la situation économique et budgétaire de la Ville. Il est présenté au conseil municipal de novembre, prélude au vote du budget le mois suivant.

Obligation d’équilibre

Une fois l’équilibre atteint, Jean-Paul Fournier et son adjoint aux Finances procèdent aux derniers grands arbitrages. Le budget peut être présenté et voté en conseil municipal. Dès le 2 janvier, les services commencent à consommer les crédits alloués pour l’année, en lien avec les Finances qui établissent les mandats et transmettent les pièces à la Trésorerie, le « banquier » de la Ville. Quant à l’équipe budget, elle boucle l’exercice précédent et procède aux dernières écritures comptables avant de dresser le résultat, en mai, voté lui aussi en conseil municipal. L’excédent est alors reporté sur l’exercice en cours au budget supplémentaire. Lorsqu’au cours de l’année une dépense non prévue apparaît (par exemple, l’aide financière versée aux sinistrés de l’Aude en novembre dernier), c’est encore le conseil municipal qui décide de modifier le budget, à équilibre constant, à travers une décision modificative.

À LIRE AUSSI

D’un côté, les dépenses courantes permettent de faire fonctionner au quotidien les services rendus à la population. De l’autre, les dépenses exceptionnelles d’équipement investissent dans les infrastructures d’avenir.

Share This