LE JOURNAL D'INFORMATION DE LA VILLE DE NÎMES

Vivre Nîmes

ACCUEIL > TEMPS FORTDOSSIER > 2001-2019

2001-2019

2001-2019

Une action exigeante en faveur des générations futures.

photographie, tourisme, Nimes

Le pôle éducatif Jean d’Ormesson,

école de nouvelle génération au Mas de Teste, favorisant la réussite éducative et conçue dans la concertation, sera terminée fin 2019.

Prendre en compte les mutations démographiques, écologiques, faire preuve d’intransigeance sur la qualité du cadre de vie, des équipements publics, sur la transmission du riche patrimoine historique de la cité ont guidé les choix depuis dix-huit ans.

Avec sept nouvelles écoles durables et crèches, une restauration scolaire privilégiant le bio et les circuits courts, l’équipement des 82 écoles de la ville en tableaux interactifs, l’accueil des enfants et la réussite scolaire ont constitué une priorité. Des travaux conséquents d’amélioration de la performance énergétique ont été conduits à Carré d’Art, au Musée des Beaux-Arts et dans de nombreux bâtiments de proximité.

En raccordant le centre d’incinération des déchets à la chaufferie, la Ville a amélioré le confort thermique de milliers de foyers nîmois. 

La nouvelle centrale photovoltaïque du site des Lauzières contribue à l’usage des énergies renouvelables tandis que l’aménagement des espaces naturels (Bois des Espeisses, Clos Gaillard et Mas d’Escattes) concilie charte de la garrigue et accueil des publics.

L’agrandissement des cadereaux, la création de 26 bassins, la mise en place d’un dispositif de surveillance, de gestion de crise et les mesures d’accompagnement des particuliers à travers le dispositif Nim’alabri contribuent à protéger efficacement la ville contre les inondations.

Côté patrimoine, la restauration de la Maison Carrée et celle en cours de l’amphithéâtre, la création du Musée de la Romanité, la mise en lumières des Jardins de la Fontaine et le soutien à la rénovation des façades en cœur historique ont jalonné les trois derniers exercices.

Ça continue en 2019

_________

Les poumons verts que représenteront le parc urbain des anciennes pépinières Pichon et celui des Terres de Rouvières font l’objet d’études en 2019 pour le premier et d’aménagement pour le deuxième. Le pôle éducatif Jean d’Ormesson, équipement pilote au niveau national en termes de réussite éducative, poursuit quant à lui sa construction pour une livraison en fin d’année, tandis qu’est étudiée activement la rénovation et de la crèche Delon Soubeyran. La rénovation énergétique de Pablo Neruda se termine à l’été tandis que sont réalisées celles de l’école Courbet et du centre social Simone Veil. Le chantier de restauration des Arènes se poursuit.

La restauration de l’amphithéâtre

se poursuit sur les travées 53 à 57 pour 3,1 millions d’euros.

La Ville investit de manière importante

sur la performance énergétique de ses bâtiments, avec cette année pour le centre Pablo Néruda.

Des réponses aux attentes du quotidien.

Favoriser la pratique associative, sportive et culturelle, œuvrer pour la cohésion sociale, améliorer le cadre de vie au plus près des habitants sont des attentes qui ont trouvé des réponses concrètes à travers de nombreuses réalisations. Complexe Marcel Rouvière, piscine Nemausa, skate parc, city stades et patinoire ont enrichi la pratique sportive locale. Les bibliothèques Carré d’Art et Serre-Cavalier ont été entièrement rénovées. 

La création d’un nouveau Centre communal d’Action sociale et d’une maison des associations offre des conditions d’accueil appréciables pour les publics qui les utilisent.

Du côté des quartiers, plan lumières, rénovations de voirie, ouvrages en pierre sèche ou plantations : les dotations budgétaires ont été relevées pour faire face aux enjeux. 

La sécurité reste une préoccupation constante avec l’équipement de 345 caméras de vidéo-surveillance et le recrutement de 159 policiers municipaux depuis 2001.

Ça continue en 2019

_________

PISTE CYCLABLE ROUTE ARLES NÎMES

Cette année sera celle de la proximité avec un budget voirie augmenté à 11 millions d’euros. Voie urbaine sud, giratoire Mendès France en sont des exemples. Côté sport, la réalisation d’un stade synthétique aux Amandiers et l’aménagement extérieur du gymnase des Oliviers sont programmés. Côté culture, la médiathèque Marc Bernard est réaménagée jusqu’à l’été tandis que les études pour le nouveau conservatoire sont lancées. Cinq policiers municipaux supplémentaires seront recrutés.

11 M€

pour la voirie

_________

3,1 M€

pour la rénovation énergétique

_________

164

policiers municipaux et 365 caméras d’ici fin 2019

_________

8,2 M€

pour l’amélioration des bâtiments municipaux

_________

SUITE DU DOSSIER

2001-2019 : histoire d’une métamorphose

2001-2019 : histoire d’une métamorphose

Si le budget 2019 traduit les projets et orientations de l’année, il s’inscrit dans le temps plus long de l’action publique et traduit les objectifs stratégiques déterminés depuis dix-huit ans…

lire plus
Un budget qui tient ses promesses

Un budget qui tient ses promesses

En cette fin de mandat, la municipalité poursuit le cap fixé depuis dix-huit ans : maîtriser les dépenses de fonctionnement et désendetter la Ville tout en maintenant un niveau important d’investissement.

lire plus
Share This