LE JOURNAL D'INFORMATION DE LA VILLE DE NÎMES

Vivre Nîmes

ACCUEIL > LA QUESTION DU MOIS > Coup de projecteur sur les illuminations

Coup de projecteur
sur les illuminations

Suivant le thème de la romanité, la mise en scène lumineuse des fêtes de fin d’année allie les tons blancs et or et s’inspire de motifs architecturaux de l’Antiquité : arcs, voûtes, arcades. Par association d’idées, le style « romantique » se décline sous forme de nœuds, de volutes. Les thèmes traditionnels de Noël sont aussi présents.

Des normes à respecter

Toutes les illuminations doivent être branchées sur des boîtiers électriques de type classe 2 (norme de protection à l’humidité). Un déploiement débuté à Nîmes depuis plus de dix ans. Cette obligation restreint de fait les possibilités d’implantation des décors.

_________

Une fabrication 100 % française

Les décors sont fabriqués dans les ateliers de la société Blachère à Apt, où sont privilégiés le savoir-faire artisanal, la compensation équitable et l’innovation. Ainsi, les décors en résine sont fabriqués par imprimante 3D puis terminés à la main.

_________

90%

des décors sont changés chaque année afin de renouveler l’esprit de Noël et le plaisir des fêtes. Cette année, place à l’interactivité : du char lumineux sur le parvis de la Maison Carrée sur lequel il est possible de monter au dispositif de réalité augmentée pour expérimenter et partager, une nouvelle façon de vivre la magie de Noël est proposée.

ATELIERS DU HANDICAP : Les aménagements programmés par la Ville font l’objet d’une concertation permanente avec les associations représentant les différents handicaps. Ils sont examinés au cours des Ateliers du handicap, réunions qui permettent aux usagers porteurs de handicap de s’exprimer sur leurs besoins.

Protéger l’environnement

Il y a plus de dix ans que la Ville a opté pour le Led, divisant par dix ses consommations électriques. Les décors aluminium ou thermoplastiques sont 100 % recyclables. L’usage de programmateurs, généralisés sur le tracé du tram’bus, contribue à la bonne gestion de l’éclairage et à l’optimisation des coûts.

En chiffres

320

décors
_________

192

arbres vivants
(mise en lumière élaborée)
_________

 7

décors 3D au sol sur les places Gabriel Péri, Daguet, Questel, Madeleine, Assas, Saint-Charles, Jules Guesde
_________

35

rues illuminées dans l’Écusson
_________

Le coût annuel : 252 000 €
_________

Une consommation divisée par 3 en 10 ans grâce à la technologie Led
_________

ACCUEIL > LA QUESTION DU MOIS > Coup de projecteur sur les illuminations

Coup de projecteur
sur les illuminations

Suivant le thème de la romanité, la mise en scène lumineuse des fêtes de fin d’année allie les tons blancs et or et s’inspire de motifs architecturaux de l’Antiquité : arcs, voûtes, arcades. Par association d’idées, le style « romantique » se décline sous forme de nœuds, de volutes. Les thèmes traditionnels de Noël sont aussi présents.

Des normes à respecter

Toutes les illuminations doivent être branchées sur des boîtiers électriques de type classe 2 (norme de protection à l’humidité). Un déploiement débuté à Nîmes depuis plus de dix ans. Cette obligation restreint de fait les possibilités d’implantation des décors.

_________

Une fabrication 100 % française

Les décors sont fabriqués dans les ateliers de la société Blachère à Apt, où sont privilégiés le savoir-faire artisanal, la compensation équitable et l’innovation. Ainsi, les décors en résine sont fabriqués par imprimante 3D puis terminés à la main.

_________

Protéger l’environnement

Il y a plus de dix ans que la Ville a opté pour le Led, divisant par dix ses consommations électriques. Les décors aluminium ou thermoplastiques sont 100 % recyclables. L’usage de programmateurs, généralisés sur le tracé du tram’bus, contribue à la bonne gestion de l’éclairage et à l’optimisation des coûts.

90%

des décors sont changés chaque année afin de renouveler l’esprit de Noël et le plaisir des fêtes. Cette année, place à l’interactivité : du char lumineux sur le parvis de la Maison Carrée sur lequel il est possible de monter au dispositif de réalité augmentée pour expérimenter et partager, une nouvelle façon de vivre la magie de Noël est proposée.

ATELIERS DU HANDICAP : Les aménagements programmés par la Ville font l’objet d’une concertation permanente avec les associations représentant les différents handicaps. Ils sont examinés au cours des Ateliers du handicap, réunions qui permettent aux usagers porteurs de handicap de s’exprimer sur leurs besoins.

En chiffres

320

décors
_________

192

arbres vivants
(mise en lumière élaborée)
_________

 7

décors 3D au sol sur les places Gabriel Péri, Daguet, Questel, Madeleine, Assas, Saint-Charles, Jules Guesde
_________

35

rues illuminées dans l’Écusson
_________

Le coût annuel : 252 000 €
_________

Une consommation divisée par 3 en 10 ans grâce à la technologie Led
_________

EN COULISSES

Ils mettent la ville en lumière

L’équipe du pôle électricité, sonorisation et éclairage du service des festivités est à pied d’œuvre d’octobre à fin janvier pour illuminer la ville.

Share This