LE JOURNAL D'INFORMATION DE LA VILLE DE NÎMES

Vivre Nîmes

ACCUEIL > QUARTIERS > NÎMES CENTRE > Chauds les marrons !

Chauds les marrons !

Chauds les marrons !

Dès le mois d’octobre, l’odeur alléchante de la châtaigne grillée se répand…

sur la place de l’Horloge et dans les rues adjacentes. Elle provient de la petite locomotive le Cévenol, de Michel Bonfillon. Un héritage transmis de son papa « décédé en 2012 » que l’artisan forain continue de perpétuer pour la  31e année. « Mon père s’est installé à Nîmes avec cette locomotive qu’il a lui-même construite, le 25 novembre 1987. Au début il était aux Arènes. » Une date que l’on peut retrouver sur l’avant du véhicule. Présent d’octobre à février si la récolte le permet, le sympathique vendeur attire les foules.

« Lorsque les gens me voient ils me disent « ça y est l’hiver arrive ». On m’a même dit à Nîmes il y a quatre monuments, les Arènes, la Maison Carrée, la Tour Magne, et vous ! » La clé de son succès réside dans la variété particulière du fruit très sucré qu’il utilise, sans peau sur l’enveloppe, ce qui le rapproche du marron. Les châtaignes proviennent d’un producteur des Vans en Ardèche. « Il y en a de moins en moins, explique le forain, cette année la production a été tronquée par le manque d’eau et le trop d’eau lorsqu’il a plu. Je tente malgré tout de faire du bon, c’est ce qui me vaut cette renommée. » Dernier grilleur de châtaignes de la région, Michel vous attend tous les jours avec sa bonne humeur à partir de 14 h pour le plus grand plaisir de vos papilles !

Share This