LE JOURNAL D'INFORMATION DE LA VILLE DE NÎMES

Vivre Nîmes

ACCUEILQUARTIERS > Courbessac-Mas de Mingue > Le musée du Chemin de fer a 30 ans

Le musée du Chemin de fer a 30 ans

Jean-Paul Pignède, conducteur de train à la retraite,

a « débuté avec une 4100, limitée à 75 km/h, pour finir aux manettes d’un TGV ». Collectionneur chevronné, il a fondé le musée du Chemin de fer de Nîmes en mars 1988. Depuis l’âge de 24 ans, il collectionne tout ce qui a trait au train : d’abord des cartes postales, puis des lanternes, pour finir par des michelines entières qu’il sauve de justesse du rebut. Et pas des moindres : dans le hall à la Baltard de 1884 et la rotonde ferroviaire adjacente se côtoient une locomotive à vapeur de Montréal, pièce unique au monde, une draisine 1930, dernière rescapée du Paris Lyon Méditerranée, une allège postale où les facteurs triaient le courrier sur rail, une locomotive classée Monument historique, une autre de 1959 au record du monde (en son temps) de vitesse à 243 km/h et même bien tristement un wagon allemand qui transporta des déportés.

Six salles présentent une partie des trois mille pièces de cette collection, qui viennent de doubler, suite à un don.
Il faudra pousser les murs – heureusement que l’histoire du train ne commence qu’en 1827 en France ! Installé dans la rotonde SNCF, ce musée original est tenu par un groupe de bénévoles qui s’y investissent sans compter et sans autres ressources que le produit des visites. Il est affilié à l’Association nationale des anciens et amis de la traction à vapeur de la SNCF.

Contact : 97 rue Pierre Semard
Ouvert le samedi de 14h à 17h30, entrée adulte : 8 €, enfant : 5 €, accueil de groupes et de scolaires.
Tel : 04 66 70 40 45

Share This