LE JOURNAL D'INFORMATION DE LA VILLE DE NÎMES

Vivre Nîmes
ACCUEIL > LA QUESTION DU MOIS > Comment rendre la ville plus accessible ?

Comment rendre la ville
plus accessible ?

Comment rendre la ville
plus accessible ?

L’accessibilité universelle est un objectif qui prend en compte les difficultés liées à tous les handicaps et à toutes les situations faisant obstacle aux déplacements individuels, afin de mieux inclure les personnes à mobilité réduite dans l’espace public. La démarche de la Ville est par conséquent globale et comprend le cadre bâti, la voirie, les jardins, le stationnement, les transports, les outils numériques…

QUELS HANDICAPS SONT CONCERNÉS
_________

Visuel :
non-voyant, malvoyant
_________

Auditif :
sourd et malentendant
_________

Moteur :
personnes à mobilité réduite, en fauteuil, à canne, et par extension, personnes avec poussette, personnes âgées, malades, femmes enceintes…
_________

Cognitif :
personnes autisme,
troubles de l’apprentissage,
handicaps psychiques
_________

Bâti communal

Agenda d’Accessibilité Programmée: 15 millions d’euros
pour la mise en accessibilité de
207 sites municipaux en 9 ans.

Actuellement 31 sites sont accessibles dont 9 sites administratifs, 12 salles et centres socio-culturels de quartier,
10 écoles.

En quoi cela consiste ? :
Installation de rampes,
d’ascenseurs, élargissement 
des portes, sanitaires conformes…

_________

Rendre la culture accessible
Des initiatives sont menées dans les établissements culturels afin de favoriser l’accès à la culture aux personnes souffrant de handicaps. Visites guidées en langue des signes organisées dans les musées, voire tablettes avec programme en langue des signes au musée du Vieux Nîmes, livrets patrimoine en braille permettant de découvrir les principaux attraits historiques de la ville en sont des exemples. Le Musée de la Romanité, gratuit pour les personnes handicapées et leurs accompagnants, proposera un parcours tactile, met un fauteuil roulant à disposition et proposera bientôt des visioguides adaptés.

Voirie

150 000 €/an

consacrés au Plan de mise en accessibilité

_________

20

traversées de chaussée améliorées par an

_________

843

places de stationnement PMR

_________

En quoi cela consiste ?

  • Potelets à bout contrasté
  • 1,40 m minimum de largeur de trottoir
  • 2 cm maximum de dénivelé pour un abaissé de trottoir
  • Bandes podotactiles
    _________
ATELIERS DU HANDICAP : Les aménagements programmés par la Ville font l’objet d’une concertation permanente avec les associations représentant les différents handicaps. Ils sont examinés au cours des Ateliers du handicap, réunions qui permettent aux usagers porteurs de handicap de s’exprimer sur leurs besoins.

EN COULISSES

Ils font tout pour vous rendre la ville accessible

Au centre technique municipal, des femmes et des hommes veillent quotidiennement à améliorer l’accessibilité de la ville, chacun dans son domaine.

Share This