LE JOURNAL D'INFORMATION DE LA VILLE DE NÎMES

Vivre Nîmes

ACCUEIL > TEMPS FORTDOSSIER > DE LA TERRE À L’ASSIETTE

DE LA TERRE À L’ASSIETTE 

DE LA TERRE À L’ASSIETTE

La Ville met tout en œuvre avec son délégataire la société SHCB pour s’inscrire dans une démarche exemplaire dans ses restaurants scolaires. 30% des produits sont bio, garantis sans OGM
avec des viandes et poissons labellisés.

previous arrow
next arrow
Slider

Tout commence à quelques kilomètres de Nîmes. Les agriculteurs cultivent les légumes et les fruits qui seront servis dans les restaurants scolaires de la Ville. 40% des produits servis sont de proximité et de saison et issus de circuits courts, grâce à un partenariat entre la Ville, la Chambre d’agriculture du Gard et la société de restauration. La cuisine centrale est équipée d’une légumerie pour accueillir les produits bruts et les conditionner sur place. 100 % des crudités y sont préparées ainsi que certains légumes de saison. L’atelier pâtisserie et les plats faits-maison privilégient le goût (vinaigrettes, plats en sauce, pâtisseries…) et contribuent ainsi à l’éveil gustatif des enfants. Invention de recettes ludiques, questionnaire de satisfaction quotidien, familiarisation progressive avec l’aliment, limitation du nombre d’ingrédients mélangés : autant d’astuces utilisées pour développer l’appétit et le goût des jeunes Nîmois !

Sensibiliser à l’équilibre alimentaire

La diététicienne du service restauration de la Ville travaille en partenariat avec le délégataire afin de de garantir la valeur nutritionnelle et qualitative des repas. Des menus variés sont proposés aux enfants. Ils se composent d’un hors d’œuvre, d’un plat protidique et de son accompagnement, d’un produit laitier et d’un dessert, avec du pain bio à chaque repas. Une fois par mois, un plateau de fromages à la coupe (AOC et AOP) est proposé aux enfants avec deux fromages différents pour qu’ils découvrent de nouvelles saveurs.

LE SAVIEZ-VOUS ?

_________

Des cantines exemplaires

En 2017, la Ville a reçu le prix « Cantine Rebelle » décerné par l’association « Un plus Bio », la récompensant pour son action exemplaire.

«Heureux que les enfants nîmois mangent les fruits et les légumes que je cultive en pleine terre »

Je les ramasse chaque jour, et dès le lendemain ils sont dans les assiettes des enfants. Cet approvisionnement local et régulier mis en place avec la Chambre d’agriculture est pour moi une fierté. Les enfants découvrent la diversité des produits cultivés dans le Gard et la saisonnalité.

Essaid El-Moussaoui dit TARZAN,
Maraîcher à Lecques
(près de Sommières)

_________

«Eduquer les jeunes pour qu’ils deviennent des consomm’acteurs »

Avec la société SHCB et la Ville de Nîmes nous proposons désormais aux enfants d’apprécier des fruits mûrs, locaux, de qualité en respectant la saisonnalité de production.

Philippe CAVALIER
Arboriculteur à Vallabrègue.

_________

«Faire de Nîmes un exemple de manger local»

Mieux manger en privilégiant les circuits courts et la fraîcheur des produits et en éduquant nos enfants, voilà ce qui anime aujourd’hui nos équipes. Par cette volonté commune, nous contribuons au maintien des exploitations agricoles.

Dominique GRANIER
Président de la Chambre d’agriculture du Gard.

_________

7 000

repas servis par jour

_________

54

cantines

_________

6 M€

de budget annuel

_________

Retour sur les bancs de l’école

Retour sur les bancs de l’école

Les écoliers nîmois ont effectué leur rentrée au sein des 83 établissements publics que compte la ville. Retour à la semaine de quatre jours, dédoublement des classes de CE1 dans les zones d’éducation…

lire plus
Des classes à effectif réduit

Des classes à effectif réduit

Limiter à 12 élèves l’effectif des classes de CP dans les zones d’éducation prioritaire renforcées (REP+), c’est la mesure du Gouvernement mise en place en septembre 2017 à laquelle la municipalité a dû s’astreindre. Cette année, le dispositif se déploie pour les classes de CE1 en REP+ et de CP en REP.

lire plus
Share This