L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

L'ACTUALITÉ DE LA VILLE DE NÎMES

Du 2 au 25 juillet, la première édition de Nîmes s’illustre pousse une porte résolument engagée et positive pour mettre en lumière la richesse du monde de l’illustration. L’illustration nous touche tous, elle est partout dans nos quotidiens de vie physiques et numériques : de la publicité au livre scolaire, du film d’animation au dessin de presse, de la bande dessinée à l’affichage culturel… Derrière cette multiplicité se trouvent de nombreux talents, des générations de personnes qui s’inscrivent dans des univers, des écritures et des cultures, historiques et contemporaines. Expositions, rencontres et ateliers vous seront proposés pour vous donner le temps de poser un regard sur l’illustration au sein d’une manifestation populaire, culturelle et artistique, aussi bien pour la comprendre que pour la célébrer.

LE MOT DE JEAN-PAUL FOURNIER, MAIRE DE NIMES

« Après un prélude en 2019, c’est une magnifique promesse qui nous est faite pour la première édition de ce festival qui a pour ambition de devenir la référence en la matière. Et la matière, justement, il y en a, tant l’illustration est un art que nous côtoyons partout, tout le temps sans même nous en rendre compte. Et l’illustration, invisible, simple support d’un message devient, à Nîmes, mise en lumière, sous le feu d’un projecteur nouveau et nous apparaît comme un art. Je sais que les expositions proposées seront d’une grande qualité, qu’elles mettront en valeur l’étendue des talents présents, et nous mèneront à une réflexion nouvelle sur le monde qui nous entoure. Au-delà de l’excitation de voir naître un nouvel évènement important dans le paysage culturel de notre cité, j’attache beaucoup d’importance à ce festival qui aborde un sujet que je connais bien au travers de mon métier de décoration publicitaire. Quoiqu’il en soit, je tiens à féliciter toutes les personnes, dont Margot ARRAULT, qui ont œuvré pour que ce festival ait lieu et je lui souhaite longue vie ».

5 EXPOSITIONS

CHRONIQUES DU MUSEUM PAR LE PARISIANER POUR LE MUSEUM NATIONAL D’HISTOIRE NATURELLE – UNIVERSITÉ DE NÎMES

Nîmes s’illustre invite l’exposition « Chroniques du Muséum », fruit d’une collaboration entre le projet artistique The Parisianer et le Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris. 21 artistes internationaux, coordonnés par The Parisianer, ont représenté 20 moments clés de l’histoire de notre planète, du vivant et de l’environnement. Du Big Bang à nos futurs possibles et fictionnels, un parcours spatio-temporel à mi-chemin entre poésie, science et fiction. Grâce aux experts scientifiques du Museum, ces chroniques prennent aussi corps dans des récits passionnants à découvrir. Une chose inédite : l’exposition se tiendra au même moment à l’Université Vauban à Nîmes et au Jardin des Plantes à Paris. Cet effet miroir donne de l’impact à cette démarche artistique de vulgarisation des savoirs. Une belle occasion de sensibiliser le public au monde vivant à travers l’illustration. The Parisianer, porté par les directeurs artistiques Michael Prigent et Aurélie Pollet, promeut l’illustration au travers des couvertures d’un magazine fictif, réalisées suivant le modèle du (vrai) The New-Yorker. The Parisianer rassemble aujourd’hui les contributions de plus de 150 illustrateurs venus de tous horizons. Chroniques du Muséum est son dernier projet en date.

INFOS PRATIQUES ● Université de Nîmes – Fort Vauban 5 Rue du Docteur Georges Salan, Nîmes ● Ouverture du lundi au samedi de 10h00 à 18h00 ● Nocturne le jeudi jusqu’à 22h00 ● Inauguration : Samedi 3 juillet avec présentation du projet par The Parisianer de 10h30 à 11h30.

ILLUSTRE JEAN LÉBÉDEFF PAR NÎMES S’ILLUSTRE – JARDIN DU MUSÉE DU VIEUX NÎMES

Faire la part belle au patrimoine, à ce qui se perpétue et se transmet sans jamais être démodé, tel est le propos d’Illustre Jean Lébédeff, l’exposition patrimoniale proposée par Nîmes s’illustre. Plongeons à la découverte d’un maître de la gravure sur bois du XXème siècle : Jean Lébédeff. Cet artiste prolifique et engagé se veut être le témoin et le “passeur” d’une mémoire des villes, de leurs architectures, des activités de rue et des mœurs du début du XXème siècle. Soucieux de l’essor grandissant de la société de consommation qui laisse entrevoir la disparition silencieuse d’un patrimoine historique, Lébédeff décide de graver inlassablement sur le bois tout ce qui fait mémoire à ses yeux : passants, marchands, truands, prostituées, marchés de rue, petits commerces, immeubles, maisons… L’exposition est issue d’une heureuse rencontre entre Michel Lagarde, Patrick Marsaud, Anna Lébédeff et Nîmes s’illustre. Les dessins retrouvés s’accompagnent de gravures, laissant entrevoir le processus créatif de l’artiste. L’exposition ouvre la porte de coulisses vers une technique fastidieuse qui repose sur un grand savoir-faire. Hommage à un graveur de mémoires hors pair et à un militant qui illustrait son temps.

INFOS PRATIQUES ● 11 B Rue du Chapitre, Nîmes ● Ouverture du mardi au dimanche de 10h00 à 18h00 ● Nocturne le jeudi jusqu’à 22h00 ● Rencontre et Inauguration : Dimanche 4 juillet avec présentation de l’œuvre de Jean Lébédeff par Michel Lagarde (éditeur) et Patrick Marsaud (auteur) de l’ouvrage Le Faussaire de 11h30 à 12h30.

ENTREZ DANS LA FOULE PAR JEAN-MICHEL TIXIER – HÔTEL DE ROZEL

Le festival invite Jean-Michel Tixier, figure de l’illustration contemporaine, à venir s’inspirer de l’histoire de Nîmes pour proposer une vision et surtout une création exclusive. Il nous offre ainsi son regard décalé sur l’histoire de la ville, où la réalité flirte avec l’imaginaire et l’héritage romain de la ville. À travers 46 portraits, il crée sa propre foule mêlant aussi bien les artistes, penseurs, politiciens que les anonymes qui tous ont fait de Nîmes ce qu’elle est aujourd’hui. En mettant inconnus et célébrités sur un pied d’égalité, il invite également chaque visiteur à faire partie de cette foule et à faire partie de la ville. « Il y a dans toute foule des hommes que l’on ne distingue pas et qui sont de prodigieux messagers. Et sans le savoir eux-mêmes. » St Exupéry

INFOS PRATIQUES ● 1 rue de la Violette, Nîmes ● Ouverture du mardi au dimanche de 10h00 à 18h00 ● Nocturne le jeudi jusqu’à 22h00 ● Rencontre et Inauguration : Vendredi 2 juillet de 18h à 19h avec Jean-Michel Tixier.

MIDI / MINUIT PAR MAISON TANGIBLE – LAVOIR DU PUITS COUCHOUX

Ludique et intuitive, la réalité augmentée ouvre depuis quelques années de nouveaux territoires d’expression à l’illustration et de nouveaux champs d’interaction avec le public. Il suffit d’un smartphone pour que l’image prenne vie. Passée maître en la matière, Maison Tangible nous ouvre les portes d’une exposition entre image fixe et narration prolongée sur un écran. Midi-Minuit invite la fine fleur de l’illustration contemporaine à s’emparer de l’image animée. 11 artistes aux écritures graphiques variées offrent un voyage onirique en 11 images explorant le cycle jour-nuit. Maison Tangible est une manufacture d’images et d’objets graphiques à Paris. Atelier de création d’illustration, maison d’édition et atelier-galerie, Maison Tangible s’efforce de promouvoir la jeune création graphique à travers des expositions, des résidences d’artistes, des collections en tout genre. Aurélien Jeanney, son fondateur, un jeune homme curieux et brillant connaît bien la réalité augmentée, il a notamment dirigé le projet collectif Piafs ! et réalisé le livre jeunesse Les Voyages extraordinaires d’Axel paru chez Amaterra.

INFOS PRATIQUES ● 25 rue du Puits Couchoux ● Ouverture du mardi au dimanche de 10h00 à 18h00 ● Nocturne le jeudi jusqu’à 22h00 ● Inauguration : Samedi 3 juillet avec présentation par Maison Tangible de 18h à 19h.

PIÈCES MONTÉES PAR AURÉLIEN DÉBAT – MÉDIATHÈQUE CARRÉ D’ART

En 2018, Aurélien Débat rencontre le chef du restaurant de l’Abbaye Royale de Fontevraud : Thibaut Ruggeri. Lors de sa résidence d’artiste il y conçoit le livre Pièces montées, un méli-mélo librement inspiré des célèbres formes pâtissières. Le résultat graphique est un mélange des éléments d’architecture spécifiques au site et d’une cuisine évocatrice… qui offre près de 1331 combinaisons possibles ! Parallèlement à cet ouvrage, une série d’images en très grand format a été sérigraphiée. Aurélien Débat en fait ici son terrain de jeu et détourne le principe d’impression qui est de reproduire et multiplier une seule et même image originale. Combiner les écrans, inverser leur sens d’impression et utiliser des pochoirs en papier permet alors de réaliser une multitude de tirages originaux dont 12 sont aujourd’hui exposés au Carré d’art. L’illustration flirte pleinement avec l’art contemporain ! Cette exposition ludique et lumineuse invitera petits et grands gourmands à imaginer et à créer toutes les formes de pâtisseries possibles.

INFOS PRATIQUES ● Place de la Maison Carrée ● Ouverture mardi au samedi de 10h00 à 12h00 et de 14h à 17h30 ● Nocturne le jeudi jusqu’à 22h00 ● Rencontre et Inauguration : Vendredi 2 juillet avec présentation par Aurélien Débat de 14h à 19h.

FESTIV’HALLES NÎMES S’ILLUSTRE S’INVITE AUX HALLES DE NÎMES !

Le festival pare les deux rues principales qui forment le cœur des Halles de ses couleurs officielles pour donner un supplément d’âme et d’ambiance : une ode à la vie et à la convivialité en somme grâce à l’éveil visuel en hauteur ! Nîmes s’illustre a puisé son inspiration dans les références aux marchés japonais, dont les commerces sont identifiables et ceci même quand les rideaux des étaliers sont fermés. Le noren japonais est cette petite enseigne en tissu que nous avons tous déjà vu en vrai ou en illustration ! Pour les Halles de Nîmes, le festival revisite ce concept et propose un habillage pop et coloré : la dynamique sera continue au marché et hors marché. De quoi réveiller un paysage parfois un peu monotone ! Les Halles de Nîmes et le festival s’engagent pour inciter et sensibiliser positivement le plus grand nombre à mieux utiliser et réutiliser les sachets de consommation. Ainsi, les sacs en kraft recyclés prennent une allure graphique et artistique ! Un bel emballage c’est sans doute la bonne voie vers moins de gaspillage. Les étaliers auront la main pour vous délivrer ces sachets iconiques. Des jeux vous seront proposés via les réseaux sociaux à partir du 2 juillet pour que tout le monde devienne acteur de la démarche. Sachez donc guetter le sachet bien illustré !

Des rencontres et des ateliers seront aussi au programme pour mieux comprendre les enjeux de l’illustration actuelle, Nîmes s’illustre invite des professionnels de la discipline, de l’artiste jusqu’à l’agent, et multiplie les formats d’échange avec le public. Et parce qu’il n’y a rien de mieux que de mettre la main à la pâte, Nîmes s’illustre invite le public à découvrir en faisant, proposant des temps d’initiation aux côtés d’artistes et techniciens confirmés. Détails sur nimessillustre.fr

BILLETTERIE

Le festival a choisi Festik pour son système de billetterie : En ligne ou au Guichet de l’Office de Tourisme.

Lien : nimessillustre.festik.net

En ligne sur nimessillustre.fr et en physique à l’Office du tourisme. 15 € : Tarif normal 10 € : Tarif réduit, demandeurs d’emplois et groupes. 2 € : par enfant pour les visites ludiques. Entrée gratuite : pour les bénéficiaires du RSA et pour les étudiants.

Share This